Henri Saivet Bordeaux Adam Lallana Liverpool
Henri Saivet (Bordeaux) tente de rattraper Adam Lallana (Liverpool) | NICOLAS TUCAT / AFP

Bordeaux tient la route face à Liverpool

Publié le , modifié le

Pour leur entrée en lice dans la Ligue Europa, les Girondins ont concédé le match nul sur leur pelouse face à Liverpool (1-1) mais cela aurait pu être pire. Mené au score, Bordeaux est parvenu à égaliser et préserver toutes ses chances de qualification. Les Suisses du FC Sion ont pris la tête de ce Groupe B en battant le Rubin Kazan (2-1).

Bordeaux n'a jamais vraiment bien réussi contre les équipes anglaises en Coupes d'Europe avec 1 victoire, 7 défaites et maintenant 3 matchs nuls. Pourtant, les Girondins s'en contenteront vu la physionomie du match même s'il y avait sûrement la possibilité d'espérer mieux face à une formation anglaise qui restait sur deux revers cinglants en Premier League (0-3 contre West Ham et 3-1 face à Manchester United) et qui était clairement en difficulté.

Peu impressionnés par l'ambiance tiédasse de la Matmut Atlantique, les pensionnaires d'Anfield démarrent tambour battant avec, à la percussion, Coutinho. Le virevoltant Brésilien enclenche une première frappe qui passe de peu au dessus (5e) pour donner le tempo. Les Girondins, piqués au vif, ripostent par Crivelli qui lance parfaitement Rolan mais ce dernier manque son lob (11e). Puis c'est au tour de Khazri d'enrouler une frappe du gauche qui passe juste ua dessus de la transversale de Mignolet (19e). Malheureusement Bordeaux ne concrétise pas ce temps fort et ce sont les hommes de Brendan Rodgers qui terminent mieux la première période avec un tir puissant de Coutinho qui meurt sur la base du poteau aquitain (45e).

Lallana en toute décontraction

Le premier tournant de ce match équilibré et rythmé se situe juste après l'heure de jeu. A la 64e minute plus précisément, quand Mignolet sort une parade décisive sur une tentative de Maurice-Belay. le ballon ricoche alors sur Crivelli qui ne peut convertir... Dans la continuité de l'action, le jeu revient dans le camp girondin, et légèrement excentré sur le côté gauche, Lallana réalise un petit pont sur Pablo et enchaîne au petit trot une frappe tout en finesse qui trompe Carrasso (0-1, 65e).

Coup dur pour Bordeaux mais Willy Sagnol n'est pas homme à se laisser abattre. Il lance Jussiê dans l'arène et, quelques minutes plus tard, il est récompensé de son coaching par Crivelli, qui multiplie les jongles (du genou !) dans la surface de Liverpool, le ballon est repoussé tant bien que mal dans les pieds du Brésilien qui trouve la lucarne d'une frappe sans contrôle (1-1, 80e). Une égalisation méritée pour le FCGB face à une équipe des Reds qui n'aura pas été si impressionnante que ça. L'espoir de qualification a toutes les raisons de demeurer. 

Julien Lamotte