bordeaux diabaté newcastle williamson
bordeaux diabaté newcastle williamson | AFP - NICOLAS TUCAT

Bordeaux s'est fait plaisir

Publié le , modifié le

Battu 3-0 à l'aller, Bordeaux a pris une belle revanche sur Newcastle (2-0), jeudi à Chaban-Delmas, pour la dernière journée de groupes. Les Girondins terminent en tête du groupe D, tout comme Lyon du groupe I. Avec un groupe également rajeuni, l'OL a disposé de Kiryat Shmona (2-0) et restent invaincu en Ligue Europa. En revanche, l'OM, déjà éliminé, a fini sur une fausse note avec un nouveau revers 3-0 à Limassol.

Bordeaux a levé la malédiction. Neuf matches que les Girondins attendaient de faire plier un club anglais sur la scène européenne (2 nuls, 7 défaites). Balayés 3-0 à l'aller, ils ont profité de l'incapacité de Newcastle à s'imposer à l'extérieur cette saison pour mettre fin à la série noire (2-0). Jeudi pour leur dernier match de poules en Ligue Europa, les hommes de Francis Gillot avaient tout à y gagner. Leur qualification pour les seizièmes de finale déjà acquise, il ne leur restait plus qu'à assurer la première place du groupe D.

Malgré un groupe sérieusement rajeuni et inexpérimenté (7 joueurs formés au club) et l'absence de nombreux titulaires au coup d'envoi, Bordeaux a maîtrisé son adversaire tout au long de la rencontre. Avec Poko au milieu, Poundjé-Planus-Marange-Chalmé en défense et le duo Diabaté-Bellion pour animer l'attaque, la bande à Gillot tentait. Et cela a porté ses fruits. Saivet (2e) et Planus (3e) de la tête, Ben Khalfallah de loin (11e) obligeaient Elliot à une rapide entrée en matière. Dans une partie où les deux équipes jouaient l'attaque à fond pour prendre rapidement l'ascendant, Diabaté peinait à se mettre au diapason et manquait souvent le cadre. Mais le Malien, bien servi par Saivet, finissait pas trouver la faille sur une tête piquée (1-0, 29e). Mieux organisés, les Bordelais n'étaient jamais vraiment mis en danger, en l'absence notamment du buteur adverse Demba blessé.

Peu inspirés, les Magpies, avec un effectif remanié, n'ont jamais été en mesure de revenir dans la rencontre, même au retour des vestiaires où Bordeaux peinait à remettre la machine en route. C'est au contraire le même Diabaté qui doublait la mise. L'attaquant aquitain profitait d'un mauvais replacement de Williamson pour filer au but dans le dos de la défense et inscrire son premier doublé en coupe d'Europe. Les Girondins terminent ainsi en tête de leur poule devant les Anglais. Vainqueur de Bruges pour l'honneur (2-1), Maritimo prend la 3e place.

Le sans-faute de L'OL

Avec plus de facilité qu'au match aller (4-3), Lyon a eu raison du Kiryat Shmona, jeudi à Gerland (2-0). Privé de nombreux titulaires au repos, et sous les yeux notamment de Zinédine Zidane et Grégory Coupet, l'OL a remis son destin du soir entre les pieds de ses jeunes pousses. Et ils ont rempli leur mission haut la main face à une équipe israélienne qui n'a jamais vraiment troublé la sérénité adverse.  Avec ses jeunes Sarr (15e) et Benzia (58e) buteurs et un Anthony Lopes, 22 ans, impeccable dans le but à la place de Rémi Vercoutre, Lyon a maîtrisé sa renocntre. L'international espoir portugais a notamment rassuré sa défense en repoussant plusieurs tentatives adverses dont de très nombreuses de Shimon Abuhazira. Le leader de la Ligue 1 aurait même pu tripler la mise en fin de match, mais le tir de Jordan Ferri rasait le poteau (84e).

L'OL boucle donc sa première phase de poules de Ligue Europa invaincu (5 victoires, 1 nul) et en tête du groupe I. Avec 16 points, les hommes de Rémi Garde terminent avec le plus grand nombre de points des leaders de groupe. Le Sparta Prague, qui accompagnera l'OL en 16e de finale, a ramené le point du nul de son déplacement à l'Athletic Bilbao (0-0).

L'OM se noie encore

Circuler, il n'y a plus rien à voir. L'Olympique de Marseille, déjà éliminée et privé de nombreux titulaires laissés au repos, a fini sa campagne européenne sur une mauvaise note. Les Marseillais ont concédé une lourde défaite contre la modeste équipe de l'AEL Limassol (3-0), jeudi à Nicosie lors de son dernier match de poules (groupe C). C'est le premier succès de la poule pour la formation chypriote, dernière. Les Phocéens enchaînent eux un second revers de rang, pour le 4e match consécutif sans victoire.

L'OM, composé essentiellement de jeunes joueurs issus du centre de formation, a été totalement dominée par un adversaire volontaire et désireux de ne pas quitter la Ligue Europa sans une victoire. La première période a été une succession d'offensives chypriotes, notamment sur le côté gauche de la fébrile défense marseillaise, et après plusieurs occasions manquées, Limassol a fini par ouvrir logiquement le score peu avant la pause. Sur un corner d'Edmar, Orlando Sa a profité d'une sortie ratée de Gennaro Bracigliano pour catapulter d'une tête piquée le ballon au fond des filets marseillais (41, 1-0). En seconde mi-temps, l'OM est revenue sur la pelouse avec de meilleures intentions mais sans pouvoir se montrer dangereux. L'AEL reprenait vite le contrôle du ballon et doublait la mise par Edmar, qui reprenait au second poteau un centre fuyant de Dickson (79, 2-0). Puis Dosa Junior corsait l'addition de la tête sur corner (82, 3-0), ridiculisant l'OM et montrant la faiblesse de son banc de touche.

Dans l'autre rencontre du groupe C, Moenchengladbach est allé étriller Fenerbahçe 3-0. Mais cela n'empêche pas le club turc de finir en tête. Le tirage au sort des 16e de finale aura lieu le 20 décembre.