Duel entre Haruna et Sertic lors de Kiev-Bordeaux
Duel entre Haruna et Sertic lors de Kiev-Bordeaux | SERGEI SUPINSKY / AFP

Bordeaux s'en tire bien

Publié le , modifié le

Les Girondins de Bordeaux ont assuré l'essentiel en rapportant un match nul heureux (1-1) de Kiev. Le Dynamo a largement dominé les débats (but de Haruna, 20e) mais les hommes de Francis Gillot ont su faire preuve d'abnégation pour revenir au score (Obraniak 23e) et pour résister ensuite.

Dans un stade Olympique de Kiev à moitié vide, les Girondins débutaient prudemment la rencontre, se contentant d'attendre les Ukrainiens. Sur leur première grosse opportunité, les locaux ouvraient la marque: l'ancien Marseillais Taye Taïwo débordait sur l'aile gauche avant d'adresser un centre parfait au deuxième poteau pour Lukman Haruna. Le Nigérian, ancien joueur de Monaco, contrôlait tranquillement et tirait en force sous la barre de Carrasso (1-0, 21e).

Kiev gâche énormément

Bordeaux réagissait dans la foulée, et de fort belle manière. Après un bon travail de Grégory Sertic qui monopolisait trois défenseurs adverses sur l'aile droite, Ludovic Obraniak décochait une frappe terrible du gauche. Le ballon filait dans le petit filet intérieur du portier ukrainien Koval (1-1, 23e).

Les joueurs du Dynamo Kiev reprenaient ensuite leur domination du début de match. Après un bel arrêt de Carrasso sur le tir de Kranjcar (9e), ils se procuraient trois autres occasions nettes. Sur la première, Yarmolenko ratait le cadre (33e). Sur la deuxième, le retour de Faubert sauvait les siens devant Yarmolenko (38e), et sur la troisième la barre repoussait le tir d'Haruna alors que Carrasso était encore battu (41e).

Gusev rate un penalty

La vitesse du Dynamo dans les transmissions mettait à mal les Bordelais qui résistaient malgré tout (0-0 à la pause). Les hommes d'Oleg Blokhine dominaient au niveau des chiffres (7 tirs à 2) mais pas au score.

En seconde période, Kiev se procurera quelques autres occasions intéressantes, sans pouvoir conclure, même sur le penalty tiré par Gusev (sur la barre, 75e). Peu avant, Faubert venait de sauver Bordeaux une seconde fois en se jetant pour contrer un tir de Bezus, étrangement seul dans la surface. Dans les arrêts de jeu, un ultime tir d'Haruna frôlera la cage bordelaise.
Les Marine et Blanc réagiront sur une belle action collective Saivet-Rolan-Plasil achevée par un tir contré du Tchèque (85e).

Qu'importe finalement, les Girondins tenaient leur précieux match nul avec but à l'extérieur. Un score vierge à Chaban-Delmas leur suffira au retour pour accéder aux huitièmes de finales.

Réactions

Francis Gillot (entraîneur de Bordeaux):  "C'est un résultat favorable, mais on a beaucoup souffert. On a joué face à une  grosse équipe avec beaucoup d'individualités. Je pensais qu'ils seraient moins  en rythme que ça parce qu'ils n'avaient pas joué depuis deux mois (...). Mais  on a beaucoup souffert physiquement dans les duels. On a fait une mauvaise  entame (...) Heureusement qu'on a réagi vite. On a fait un match courageux à  défaut d'être talentueux. On a beaucoup couru, on a beaucoup défendu. On était  très solidaire. Mais on doit montrer autre chose au match de retour. Le Dynamo  est au-dessus de toutes les équipes qu'on a rencontrées jusqu'à ici en Europa  League (...) J'ai eu peur à un moment donné qu'on se décourage, qu'on prenne un  deuxième but, puis un troisième, mais en fait non, on s'est rattrapé et on a  bien défendu".

Oleg Blokhine (entraîneur du Dynamo Kiev):  "Pour un match de février et contre une équipe comme Bordeaux, je ne peux  qu'être très content. Je suis très satisfait par l'état de l'équipe en cette  période. Ce n'est probablement pas 100% de sa capacité, mais je pense que les  préparatifs se sont bien déroulées. On va encore analyser la vidéo du match  pour corriger les erreurs. Pourquoi on a pas marqué davantage? Peut-être à  cause du printemps, de la Saint-Valentin, je plaisante. Ce n'est peut-être pas  encore le moment de marquer, les joueurs ont encore les +pieds lourds+ (...)  mais ils ont fait tout ce qu'ils ont pu".