PSG Differdange Pastore 082011
Javier Pastore déjà très en jambes pour son premier match... | AFP - Jean-Chrisotph Verhaegen

Bonne soirée pour Paris, Rennes et Sochaux

Publié le , modifié le

Le Paris SG et sa nouvelle "star" Javier Pastore n'ont pas eu à forcer chez les Luxembourgeois de Differdange (4-0) à l'inverse de Rennes, vainqueur en Serbie (2-1) de l'Etoile rouge de Belgrade, ou de Sochaux, qui a ramené un encourageant 0-0 de Kharkov, jeudi en barrage aller de l'Europa League.

Pastore fait déjà impression...

L'Argentin Xavier Pastore a donc effectué ses grands débuts avec le PSG. Le club de la Capitale s'est donc imposé sans forcer face aux modestes Luxembourgeois par des buts de Kevin Gameiro (16e), Jean-Christophe Bahebeck (70e), Marcos Ceara (88e) et Jérémy Ménez (90e). Sur les deux derniers buts, Javier Pastore a effectué la passe décisive après avoir laissé entrevoir pendant le match de grandes possibilités. Le joueur le plus cher de l'histoire du championnat de France - un transfert de 42 millions d'euros de Palerme au PSG - a disputé l'intégralité de la rencontre. Malgré seulement une dizaine de jours d'entraînement, le jeune meneur de jeu (22 ans) a fait étalage de ses qualités.

Grosse technique individuelle, clairvoyance, jeu à une touche de balle: Pastore a suscité à plusieurs reprises les applaudissements du public du stade Josy-Barthel. "Je ne suis pas encore au bout de ma préparation mais je suis déjà content de ma prestation ce soir", a déclaré l'Argentin. Grâce à ce succès, le PSG est pratiquement qualifié pour la phase de groupes, qui débutera à la mi-septembre.

Leonardo: "Kombouaré fait partie de notre projet"

Leonardo, directeur sportif  du Paris SG, a assuré après le match que l'actuel entraîneur Antoine  Kombouaré "fait partie du projet qu'est en train de bâtir le club", repoussant  implicitement l'idée d'un limogeage imminent du technicien kanak. "Il n'y a rien à changer dans la situation actuelle. Le projet mis en place  par le club grandit. Il faut être patient. Cette saison est particulière", a expliqué Leonardo, assurant "être très optimiste" à propos des prochains matches. "Il n'y a pas d'ultimatum en terme de résultats", a  ajouté le directeur technique . A la question de savoir ce qu'il se passerait avec Kombouaré si le PSG  devait perdre ses deux prochains matches de Ligue 1, le Brésilien a déclaré "ne  jamais envisager l'avenir avec pessimisme". "On a du temps. Le projet progresse  lentement et je constate que ça avance plutôt dans le bon sens", a-t-il ajouté.      

Sochaux n'a pas rompu

Sochaux a ramené un bon nul (0-0) de Kharkov dans le stade flambant neuf du Metalist, construit pour l'Euro-2012. Le Metalist Kharkov,  troisième de son championnat, s'est créé plusieurs occasions par ses nombreux  étrangers, argentins et brésiliens notamment, qui étaient 9 sur la pelouse au coup d'envoi. La plus belle était un coup franc direct du capitaine Cleiton Xavier que le  gardien sochalien Richert a boxé hors de sa cage (30e). Les Doubiens ont failli trouvé l'ouverture juste avant la pause lorsqu'un  coup franc de Boudebouz repris par Martin a été déviée au dernier moment par un  joueur de Kharkov (40e).

La seconde période était équilibrée et aucune de des deux équipes ne  réussissait à prendre l'avantage au tableau d'affichage. Le match retour au stade Bonal aura lieu le jeudi 25 août. Avec ce résultat positif, Sochaux, qui s'était fait battre devant son  public (1-2) par Caen samedi après avoir ramené un bon nul (2-2) de Marseille,  peut ainsi préparer dans la sérénité son déplacement à Nancy, dimanche, lors de  la 3e journée de Ligue 1.

Le bon coup de Rennes

Pour sa part, le Stade Rennais a battu (2-1)  l'Etoile Rouge de Belgrade, s'assurant ainsi un bel avantage en vue de la qualification. Dans le bouillant Marakana serbe, bondé avec ses 54.000 spectateurs, les  Rennais ont d'abord paru timorés. Les Serbes finissaient toutefois par ouvrir la marque, sur un penalty converti par Kadu, obtenu à la suite d'une main de Khader Mangane dans la surface (17e). Loin de décourager les hommes de l'entraîneur Frédéric Antonetti, ce  premier but libérait au contraire les velléités offensives et Jonathan Pitroipa, avant la pause, comblait l'écart. L'international burkinabè, partant à la limite du hors-jeu, prenait de vitesse la défense adverse pour égaliser (41e)

En seconde période, les Rennais, supérieurs physiquement et techniquement mettaient peu à peu la main sur la partie et Victor Montano, profitant d'un bon mouvement côté gauche de l'intenable Pitroipa, donnait l'avantage à son équipe (75e). Les Bretons n'avaient plus qu'à attendre ensuite leurs adversaires et se sont montrés dangereux en contre-attaque, sans pour autant parvenir à concrétiser. En tribunes, particulièrement scrutées depuis la mort du supporteur toulousain Brice Taton en septembre 2009 à Belgrade, le match s'est déroulé sans incident. Pour cette première rencontre franco-serbe depuis l'agression  mortelle, les supporteurs rennais avaient en effet décidé de ne pas se rendre dans la capitale serbe pour des raisons de sécurité.

Dans les autres matches, les Londoniens de Tottenham ont fait le spectacle sur la pelouse des Ecossais de Heart of Midlothian (5-0) quand le Panathinaikos Athènes était giflé au Maccabi Tel-Aviv (3-0), Séville s'inclinait à Hanovre (2-1) et l'AS Rome à Bratislava (1-0). Les Allemands de Schalke 04 se sont fait surprendre à Helsinki (0-2) tandis que la Lazio, grâce à un doublé de sa recrue française Djibril Cissé, a fait le métier contre les Macédoniens de Rabotnicki Skopje (6-0).

Gilles Gaillard