Llorente à la fête
Llorente à la fête | Maxppp

Bilbao rejoint l'Atlético en finale

Publié le , modifié le

Grâce à un but inscrit à deux minutes de la fin par Llorente, l'Athletic Bilbao a battu le Sporting 3-1 en demi-finale retour de la Ligue Europa et décroché son billet pour la finale. Il n'y a pas eu de miracle à Valence, où l'équipe locale s'est inclinée (1-0) face à l'Atlético Madrid, après avoir déjà été malmenée 4-2 à l'aller. Si une finale 100% espagnole n'a pas eu lieu en C1, les fans du football espagnol pourront se consoler le 9 mai prochain à Bucarest.

Bilbao à la conquête d'un premier titre européen

A la suite d'un centre de Muniain côté droit, Susaeta ouvrait le score pour les Basques qui pouvaient y croire après seulement 17 minutes de jeu. Battus 2-1 à l'aller, les joueurs de Bilbao allaient néanmoins déchanter après l'égalisation de Van Wolfswinkel juste avant la mi-temps. Mais deux minutes plus tard, les deux équipes se retrouvaient à égalité parfaite à San Mamès, après le deuxième but de l'Athletic signé Ibai Gomez dans les arrêts de jeu. Alors que l'on se dirigeait tout droit vers une prolongation voire, comme la veille entre le Bayern et le Real vers une séance de pénalties, Llorente reprenait acrobatiquement un centre de Gomez à deux minutes de la fin du temps réglementaire en envoyait les siens en finale, qu'ils comptent bien remporter après leur unique finale (alors en Coupe de l'UEFA) disputée en 1977 et perdue face à la Juventus.

Une deuxième finale pour l'Atlético en trois ans

Dans l'autre duel cette fois 100% espagnol, Valence recevait l'Atlético Madrid. Battue 4-2 au match aller, la formation des Levantins ne partait pas avec la faveur des pronostics, et ce n'est pas le premier but d'Adrian à l'heure de jeu qui les mettait en confiance. L'expulsion à l'heure de jeu Tiago à onze minutes du coup de sifflet final n'allait pas changer la donne et le score en restait là, signifiant la qualification logique de l'Atlético. Coupable d'une altercation avec Soldado, le capitaine de l'Atlético ratera la donc la finale du 9 mai face à Bilbao. Deux ans après son titre obtenu aux dépens de Fulham à Hambourg (2-1, ap), le club madrilène entend bien décrocher un nouveau trophée européen.

Romain Bonte