Le défenseur brésilien de Benfica Luisao
Le défenseur brésilien de Benfica Luisao | IAN MACNICOL / AFP

Benfica résiste aux Magpies

Publié le , modifié le

Sans s'incliner, Tottenham et Newcastle quittent la Ligue Europa aux portes des demi-finales. Les Spurs ont cédé au terme de la séance des tirs au but sur la pelouse de Bâle (2-2, 4 tab 1) tandis que les Magpies ont été neutralisés par Benfica (1-1). Seul Chelsea représentera le clan anglais. Fenerbahçe complète le dernier carré.

Chelsea sera donc bien seul dans le dernier carré. Tottenham et Newcastle n'ont pas réussi à rejoindre le vainqueur sortant de la Ligue des champions en demi-finales. Et paradoxalement, c'est le seul représentant anglais battu du jour qui passe. Car les Spurs comme les Magpies n'ont pas cédé face à Bâle et à Benfica, mais paient cher leurs errances des matches aller.

Bâle fait plier Tottenham

La fougue suisse a eu raison de la volonté anglaise. Après avoir gâché un avantage de 2-0 à White Hart Lane en quarts de finale aller, Bâle a failli se faire de nouveau surprendre à domicile. Clint Dempsey avait ouvert la marque pour les Anglais (0-1, 23e) avant de s'offrir un doublé dans les dernières minutes pour arracher la prolongation (2-2, 83e) tandis que Salah (27e) et Dragovic (49e) avaient auparavant redonné l'avantage aux hommes de Murat Yakin.

Mais avant même le temps supplémentaire, Vertonghen rejoignait les vestiaires pour une faute sur Streller qui filait au but (90e). A 10 contre 11, Tottenham n'avait plus qu'à défendre face à El Neney et consorts remontés comme des pendules. L'Egyptien touchait même le poteau. Portés par un St. Jakob-Park euphorique, Bâle poussait sans réussir à tromper un Brad Friedel parfois bien chanceux. Mais le portier américain ne pouvait rien sur les penalties bâlois. Schär, Streller, Fabian Frei et Diaz mettaient le ballon hors de portée de Friedel tandis qu'Huddlestone voyait sa frappe arrêtée par Sommer et qu'Adebayor expédiait le ballon dans les nuages, offrant à son hôte suisse la toute première demi-finale européenne de son histoire.

Demi-finale historique pour le "Fener"

L'avantage du match aller aura suffi. Pour les Portugais de Benfica comme pour les Turcs de Fenerbahçe, cette première manche fût décisive. Vainqueur 3-1 à l'aller au stade de la Luz, Benfica a réussi à museler l'attaque de Newcastle au retour en Angleterre. Après s'être vu refuser deux buts pour des hors-jeu incontestables, Cissé a  marqué le but de l'espoir à la 71e minute pour les "Magpies". Benfica a subi  une forte pression pendant une dizaine de minutes avant de porter le coup de grâce par l'Argentin Salvio sur une contre-attaque dans les arrêts de jeu et au nez d'une défense très passive. Dominé en première mi-temps, Newcastle s'était réveillé au retour des  vestiaires sous l'impulsion des Français Cabaye et Ben Arfa. Ce dernier a fait son entrée à la 63e minute et a tout de suite apporté sa  vivacité. C'est lui qui a amené le but de Cissé en exploitant sur la droite une  énorme erreur de la défense portugaise.

Fort de son succès 2-0 à l'aller contre la Lazio, Fenerbahçe a pris l'autre ticket de demi-finaliste. Les Italiens ont bien marqué par Lulic, reprenant sous la barre un centre d'Antonio Candreva (61e), mais Erkin égalisait peu après (73e) et préservait l'avantage des Turcs. Plus tôt dans la soirée, Chelsea a vécu une soirée pénible au Rubin Kazan mais a sauvé l'essentiel. Malgré la défaite 3-2, les Londoniens restent en course pour un doublé continental (C1 puis C3, ndlr). Torres a ouvert tôt le score (5e), lui qui avait  réussi un doublé à l'aller (3-1), mais les Russes ont à chaque fois égalisé pour l'emporter finalement. "Le score n'est pas très important, a relevé leur entraîneur Rafael Benitez  sur ESPN. Nous avons été professionnels et je suis très content de mes joueurs. Ce n'était pas facile de jouer sur ce terrain et dans cette ambiance, mais l'essentiel pour nous était de faire le travail".

Le tirage au sort intégral des demi-finales, disputées les jeudis 25 avril  et 2 mai, est prévu vendredi au siège suisse de l'UEFA, à Nyon (12h00). La finale est fixée le 15 mai à Amsterdam.