Liverpool victoire
Les Reds célèbrent leur victoire. | OLI SCARFF / AFP

Battu par Liverpool, Bordeaux est éliminé

Publié le , modifié le

Il fallait un exploit pour que Bordeaux puisse encore espérer être dans la course à la qualification pour les 16e de finale. Un exploit qui n’a pas eu lieu, et qui condamne les Girondins, défaits 2-1 à Liverpool, à quitter la scène européenne.

Une défaite, un au revoir à la compétition. Avant d’entrer sur la pelouse du mythique Anfield, avec leur banderole où il était inscrit « Thank you », les Girondins connaissaient l’enjeu de ce match, eux qui n’en ont remporté aucun cette saison en Europa Ligue. Les hommes de Sagnol se trouvaient dans l’obligation de gagner, s’ils voulaient avoir encore l’espoir de se qualifier pour les 16e de finale. Sauf que face à un Liverpool en pleine forme (victorieux 4-1 de Manchester City dimanche, tout de même), la tâche s’annonçait plus que compliquée.

L’entame du match est anglaise : les hommes de Jürgen Klopp dominent le jeu, et se voient même refuser un premier but, à la 29e minute. Si Christian Benteke est parvenu à trouver le chemin des filets, il est signalé hors-jeu. Bordeaux en profite alors pour contre-attaquer, et se voit récompenser par ce but d’Henri Saivet, suite à une superbe frappe du droit (33e). Côté girondin la joie reste de courte durée puisque James Milner vient venger les Reds (et Benteke, ceinturé par Sané) en inscrivant un penalty (38e). Benteke vient alourdir le score à quelques secondes du coup de sifflet symbolisant la pause, en trompant facilement Cédric Carrasso (45+1e).

A la sortie des vestiaires, le constat est le même qu’en première période : les Reds dominent. C’est ce que témoigne ce nouveau but refusé à la 53e minute, quand Benteke marque (à nouveau), mais se voit sanctionné sur une faute au départ de l’action. Ce qui ne décourage pas Liverpool, qui multiplie les attaques. Bordeaux se relance en toute fin de match, en multipliant les occasions dangereuses face aux filets des Reds. Simon Mignolet dégage sereinement ce dernier coup-franc de Saivet, encore une fois bien cadré (90+1e). Les Bordelais tentent de percer la défense anglaise, multiplient les essais. Pas suffisant néanmoins pour décrocher la victoire, ni même le nul. Malgré un beau match, les Girondins n’iront pas en 16e de finale.