Moussa Dembélé (Tottenham) échappe à Steed Malbranque (Lyon)
Moussa Dembélé (Tottenham) échappe à Steed Malbranque (Lyon) | IAN KINGTON / AFP

Bale refroidit Lyon

Publié le , modifié le

Auteur d'un doublé sur coup-franc, le Gallois Gareth Bale permet à Tottenham d'arracher la victoire face à Lyon à White Hart Lane, à l'occasion des 16e de finale aller de la Ligue Europa (2-1). Grâce au but fantastique de Samuel Umtiti en début de seconde période, les Gones n'ont pas abandonné toutes chances de qualification.

Gareth Bale est un joueur clutch. Non content d'avoir marqué juste avant le retour aux vestiaires d'un maître coup-franc à plus de trente mètres (45e +1), le Gallois a remis le couvert dans les arrêts de jeu, toujours sur coup de pied arrêté (90e +3). En position idéale pour se qualifier, grâce à l'égalisation fantastique de son latéral gauche Samuel Umtiti (55e), l'Olympique Lyonnais prend un coup de froid avec  ce but sur le gong du Gallois. Tottenham a globalement dominé les débats, même s'ils ont eu des difficultés à faire entendre raison aux Lyonnais, faute d'efficacité dans la finition. Sans oublier la détermination sans faille d'un OL affaibli par une mauvaise série en championnat (4 points lors des 4 dernières journées). 

Gareth Bale, le soyeux

Essou-Ekotto et d'Adebayor ont fait passer des premier frissons dans le dos des supporters lyonnais venus encourager les leurs jusqu'à Londres (4e, 26e). Entre-temps, Bafé Gomis s'était écroulé dans la surface de réparation adverse au contact de Vertonghen, sans que M. Proença ne bouge (15e). Auteur d'un doublé ce week-end en championnat contre Newcastle, Bale a semblé moins inspiré face à d'autres Français. Seul face au but vide mais gêné par Fofana, le Gallois a manqué le cadre sur un service d'un Lennon supersonique (36e). Invaincu en Europa League cette saison, les Spurs sont finalement parvenus à faire sauter le verrou rhodanien. Sur un coup-franc généreux accordé par l'arbitre portugais à 30 mètres du but de Rémi Vercoutre, Gareth Bale a pris son élan. La parabole du compatriote de Ryan Giggs est venue se loger dans le petit filet de la cage lyonnaise (45e +1). 

Umtiti sort de sa boîte

Troisième meilleur coefficient UEFA des équipes encore engagées dans la compétition, l'équipe du président Aulas est revenue avec d'autres intentions sur la pelouse de White Hart Lane. Sur un débordement de Malbranque, Gallas a repoussé le ballon. Pas assez pour mettre à défaut Samuel Umtiti. Sans tergiverser, le latéral lyonnais a repris le cuir d'une magistrale demi-volée à l'angle droit de la surface londonienne pour l'expédier en lucarne opposée (55e). Réveillé, le septuple champion de France a manqué de doubler la mise par Lacazette, mis en échec par Friedel à la sortie d'un superbe slalom dans la défense adverse (61e). Bale a bien tenté de faire sauter la banque, mais a trouvé Vercoutre sur sa route (64e, 90e +1). Persévérant, celui qui ne devrait pas faire de vieux os dans la banlieue de Londres n'a pas gâché sa dernière chance. A 25 mètres, sa patte gauche formée à Southampton a encore fait trembler les filets d'un portier gone peu inspiré sur le coup (90e +3).

Valeureux, les hommes de Rémi Garde n'ont pas perdu toutes chances de se qualifier à Gerland la semaine prochaine à l'occasion du match retour. Ne reste plus qu'à enfiler un gillet pare-Bale. La condition sine qua non pour retrouver l'Inter Milan ou Cluj en 8e de finale. 

Jerome Carrere