Avec Valère Germain, l'OM a-t-il vraiment besoin d'un attaquant au mercato ?

Avec Valère Germain, l'OM a-t-il vraiment besoin d'un attaquant au mercato ?

Publié le , modifié le

Il est arrivé en début de mercato contre 8 millions d'euros quand ceui-ci n'était pas encore devenu fou, Valère Germain a fait beaucoup de bruit pour ses débuts officiels sous le maillot de l'Olympique de Marseille. Auteur d'un triplé en troisième tour préliminaire aller de Ligue Europa face à Ostende, l'ancien Monégasque va-t-il infléchir la position de sa direction qui cherche toujours une pointure internationale pour boucler le premier mercato de l'ère McCourt ?

"Il ne pouvait pas rêver mieux pour sa première au Vélodrome". Ces mots de Rudi Garcia pour Valère Germain disent tout de la performance de l'attaquant français (27 ans) jeudi soir face à Ostende dans le premier match officiel de l'OM cette saison. Mais ce que ne dit pas Rudi Garcia, c'est que l'OM ne pouvait pas rêver mieux pour les débuts du seul attaquant recruté cet été alors qu'un 9 de stature internationale est attendu d'ici au 31 août. "Ce soir, il a été chirurgical : cinq occases, trois buts, une barre transversale", rappelait le coach de l'OM dans L'Equipe​. "Il se fond bien dans le jeu, on arrive à le trouver et surtout il arrive à finir nos actions", abondait Dimitri Payet, le nouveau capitaine olympien. Le Réunionnais visait-il Bafé Gomis au travers de ces propos ? Ce qui est sûr c'est qu'aujourd'hui, on aurait bien du mal à trouver un supporter marseillais pour regretter l'ancien Lyonnais et Stéphanois.

A voir aussi : Le triplé de Valère Germain face à Ostende

L'OM vise toujours Giroud et Bacca

Avec Valère Germain, l'OM peut-il stopper ses recherches d'un attaquant de pointe sur le marché des transferts ? La réponse est évidemment non. La seule doublure de Germain aujourd'hui se nomme Lucas Ocampos et c'est peu dire que l'Argentin, revenu au club après une saison en Italie, ne donne pas toutes les garanties quant à sa capacité à assurer une alternative crédible. L'OM peut-il et doit-il viser un autre profil que celui des Giroud, Bacca et autre Kalinic ? Peut-être. Aujourd'hui, Rudi Garcia semble vouloir faire évoluer son équipe en 4-3-3 avec Sanson et Lopez à l'animation au milieu et les inamovibles Thauvin et Payet sur les côtés. L'arrivée d'une pointe comme Giroud ou Bacca obligerait soit Garcia à changer de système - une doublette Giroud/Bacca - Germain aurait de la gueule - ou pousserait Germain sur le banc. Déjà barré par le duo Mbappé-Falcao à Monaco, le fils de l'ancien joueur de l'OM, Bruno Germain, n'est sans doute pas venu dans la cité phocéenne pour jouer les doublures.

Payet : "On l'a eu pour pas cher !"

On l'a vu jeudi soir, la défense de l'OM, et ce malgré les arrivées et Rami et Luiz Gustavo et le retour de Mandanda, n'est toujours pas solide. L'attaquant de pointe visé par l'état-major olympien, Jacques-Henri Eyraud et Andoni Zubizarretta en tête, coûterait plus de 15 millions d'euros. Comme l'a rappelé, Payet, "Un bon attaquant qui plante, ça coûte cher". Le capitaine de l'OM a au passage rappelé que Germain avait été recruté pour "pas cher". La performance de celui-ci peut-elle conduite le club à changer son fusil d'épaule et à viser des renforts à des postes défensifs ? Rien n'est moins sûr tant le recrutement d'un neuf renommé répondrait aussi à des questions de marketing et de communication. Ce qui est sûr, c'est qu'avec Valère Germain, l'OM a sans doute réussi l'un des plus jolis coups du mercato.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot