Luciano Spaletti
L'entraîneur italien Luciano Spaletti | AFP - ALEXEY KUDENKO

Avant Lyon-Roma, Luciano Spalletti: "Attention à Lacazette"

Publié le , modifié le

"Attention à Alexandre Lacazette à qui il ne faut pas laisser trop d'occasions d'être décisif", a prévenu ce mercredi l'entraîneur de l'AS Rome, Luciano Spalletti, en conférence de presse, à la veille du 8e de finale aller d'Europa League entre Lyon et son équipe au Parc OL (21h05).

Luciano Spalletti, à quel type de match vous attendez-vous contre Lyon ?
Luciano Spaletti: "Le match sera assez difficile contre une équipe que nous avions déjà étudiée quand elle a joué contre la Juventus cet automne en Ligue des Champions. Lyon avait livré deux excellents matches. Les deux confrontations qui nous concernent seront bien différentes car les deux formations sont différentes également. Le championnat français a haussé son niveau ces dernières années. En 2007, quand nous avions affronté Lyon, ce club faisait cavalier seul en tête. Aujourd'hui, il faut compter sur le Paris Saint-Germain, Monaco et Nice, qui ont rehaussé le niveau de la compétition, ce qu'on voit aussi dans les coupes européennes. Il faudra, pour le match de jeudi, mettre en oeuvre tout ce que nous savons faire. Lyon a également beaucoup de qualités. C'est une équipe très offensive. Il faudra bloquer leurs attaques et notamment faire attention à Alexandre Lacazette à qui il ne faut pas laisser trop d'occasions pour qu'il soit décisif. Il faudra mordre fort et ne pas se laisser abattre comme cela a été le cas lors des derniers matches".

Considérez-vous que votre équipe accuse une certaine fatigue actuellement, notamment mentale ?
LS: "Il est vrai que la fatigue mentale est un élément important à ce moment de la saison. Nous venons de perdre contre deux très bonnes équipes (la Lazio Rome, en Coupe d'Italie et Naples, en championnat, ndlr). Personne ne le dit: ce sont également des détails qui ont fait la différence. Nous jouons beaucoup actuellement mais nous faisons ce métier pour cela. Je suis certain que les joueurs peuvent aller au-delà de leurs capacités. J'ai confiance en mon groupe. Nous devons reprendre notre marche en avant et oublier ces deux défaites. Elles ont fait mal, c'est vrai mais j'entraîne une bonne équipe, ce que nous allons démontrer maintenant. Nous devons faire le nécessaire pour franchir ce tour".

Quelle est votre ambition pour ce match aller ?
LS: "Il est clair que nous abordons ce genre de rencontre en pensant qu'il y a un match retour. Il est important de bien commencer et surtout d'essayer de gagner la première manche, car cela nous mettrait en bonne position pour la suite et qualification".

Comptez-vous aligner de nouveau une défense à trois après la défaite contre Naples ?
LS: "C'est un détail car face à Naples nous avons joué à trois défenseurs, mais en phase défensive, on s'adapte. Un quatrième joueur descend pour couper les offensives adverses. Les matches évoluent constamment. Si j'aligne une défense à trois, ce n'est pas pour autant qu'elle restera à trois tout le match. Nous devons nous adapter à la façon de jouer de l'adversaire. Nous verrons pour demain (jeudi, ndlr)".

Avez vous demandé des informations sur l'OL à Clément Grenier ?
LS: "Non".

AFP