Michy Batshuayi (OM)
Les joueurs de l'OM frustrés | ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Au Vélodrome, les vents sont contraires pour l'OM

Publié le , modifié le

Pour l'avant-dernière journée de la phase de groupes de la Ligue Europa, l'Olympique de Marseille reçoit Groningue au Stade Vélodrome. Si l'équipe de Michel va mieux à l'extérieur, elle peine encore à trouver la bonne carburation chez elle. Face aux Néerlandais, il le faudra pourtant sous peine de voir les 16es de finale s'éloigner.

La victoire de l'Olympique de Marseille face à Braga lors de la dernière journée de Ligue Europa (1-0) avait eu deux vertus : celle de relancer les Phocéens dans la course à la qualification pour les 16es de finale et celle de mettre fin à une incroyable série noire au Stade Vélodrome où les hommes de Michel ne s'étaient plus imposés depuis le 13 novembre (Bastia, 4-1). Entre temps, Lyon était venu y prendre un point (1-1), Angers l'avait emporté (1-2), Liberec aussi (0-1) et Lorient était reparti avec un nul (1-1). Malheureusement pour l'OM, depuis, Nice y a aussi pris les trois points grâce à une réalisation de Valère Germain (0-1). Replongeant du même coup les Marseillais dans la sinistrose du Vélodrome. Car si à l'extérieur, l'équipe de Michel s'exprime plutôt bien, on en veut pour preuve le succès sur Saint-Etienne dimanche, elle souffre à domicile. Principalement pour produire du jeu contrairement aux desiderata de son entraîneur.

L'OM est meilleur en contre

A son arrivée dans la cité phocéenne, Michel prônait un jeu offensif dans la droite lignée de la méthode Bielsa mais s'était heurté à un effectif pas encore rôdé et avait revu sa copie. Surtout, l'OM peine à prendre le jeu à son compte mais excelle en contre. Un style de jeu qui sied parfaitement à la vitesse des Cabella, Nkoudou, Sarr et autres Batshuayi. Face à Groningue, il y a pourtant fort à parier que les Marseillais auront la possession. Il faudra alors trouver des solutions. Michel pourrait être tenté de donner un peu de stabilité à son effectif. En général il fait tourner assez allègrement pour la C3, mais son onze de base se dessine et ne pas trop chambouler l'équipe peut l'aider sur le chemin de la remontée. Rémy Cabella est par exemple devenu indispensable, et sa colère en raison de son remplacement pour les cinq dernières minutes à Geoffroy-Guichard en dit long sur son appétit.

Sécurité renforcée

En raison de l'état d'urgence, le "Vél'" aura bien des allures de forteresse jeudi, même si la grande foule n'est pas attendue. Le club et la Préfecture ont pris des mesures de sécurité renforcées, de la double fouille individuelle au contrôle des véhicules, et le périmètre de sécurité autour du stade a été élargi. Il s'agit du premier match au Vélodrome depuis les attentats du 13 novembre. Le club a également demandé de la patience et de la bonne volonté au public, et rappelé que ce n'était vraiment pas le moment de braver les interdits sur les fumigènes et autres engins pyrotechniques.

Avec AFP