Unai Emery
L'entraîneur d'Arsenal Unai Emery | AFP

Arsenal : la Ligue Europa pour sauver le bilan d'Unaï Emery

Publié le , modifié le

Unaï Emery a conduit Arsenal, déboussolé après le départ d'Arsène Wenger, en finale de la Ligue Europa. Mercredi soir (21h00) face à Chelsea, l'entraîneur espagnol n'a d'autre choix que d'aller s'imposer pour aller chercher une qualification en Ligue des champions la saison prochaine et sauver ainsi le bilan de sa première année avec les Gunners.

Critiqué après deux années mitigées au PSG, Unaï Emery est arrivé à Arsenal l'été dernier, avec la lourde tâche de faire oublier Arsène Wenger. Mais la route est encore longue pour l'entraîneur espagnol, qui joue gros mercredi en finale de Ligue Europa, à l'image des Gunners en reconstruction. "Chaque moment est différent. Je veux écrire une nouvelle histoire avec Arsenal. Notre expérience est peut-être importante mais ce qui compte, c'est de se préparer avec les joueurs avec une grande ambition et une grande motivation pour la finale. Profiter du moment", a déclaré l'homme aux 73 matches de Ligue Europa, un record.
 

Échec en championnat

Dans le Nord de Londres, Emery a dû reconstruire sa propre image, écornée à Paris, sur les vestiges de l'édifice bâti durant 22 ans par Arsène Wenger. L’entraîneur alsacien est parti l'été dernier sur une 6e place en Championnat qui en disait long sur le niveau des Gunners, largués derrière les grosses cylindrées du pays. En terminant 5e de Premier League au pied du top 4 qualificatif pour la Ligue des Champions, Emery a fait guère mieux que son prédécesseur. 

Côté chiffres, l'entraîneur espagnol n'a pas révolutionné Arsenal, qui continue d'encaisser beaucoup de buts (51 en Premier League, soit autant que la saison passée) sans en marquer plus (73, contre 74).
 

Un style plus pragmatique 

Si les stats ne parlent pas en sa faveur, Unaï Emery a fait beaucoup de bien au vestiaire des Gunners. Hormis ses différents avec Mesut Özil, le développement des jeunes Lucas Torreira et Mattéo Guendouzi est à mettre à son crédit, tout comme la série d'invincibilité de 22 matches entre août et décembre,  la plus longue depuis 2007, ainsi qu'une meilleure résistance face aux autres cadors d'Angleterre.

"Son style, plus pragmatique et plus adapté à l'adversaire, est différent de celui de Wenger, basé sur la possession. On a vu du changement au stade.", explique à l'AFP Dan Critchlow, contributeur principal au blog Daily Cannon consacré aux Gunners. 

Une finale charnière 

C'est en Ligue Europa que les Gunners ont été le plus impacté par la "pâte Emery", insubmersibles à domicile dans les doubles confrontations. Auteur du triplé historique avec le Séville FC entre 2014 et 2016, le basque est redevenu le coach des exploits en C3, capable d'extraire le meilleur de ses joueurs par son caractère fougueux et sa méticulosité tactique.

La finale contre Chelsea mercredi sera un moment charnière pour Unaï Emery et un véritable tremplin en cas de victoire dans sa reconstruction du club londonien.

France tv sport francetvsport