Frédéric Antonetti
Frédéric Antonetti | AFP PHOTO / GLYN KIRK

Antonetti: "Il faut gagner pour se donner une chance"

Publié le , modifié le

"Il faut gagner pour se donner une chance" de continuer l'aventure en Europa League, souligne l'entraîneur de Rennes, Frédéric Antonetti, alors que son équipe doit impérativement battre l'Udinese mercredi pour conserver une chance de qualification au sein du groupe I.

Q: Alors qu'une qualification est désormais très hypothétique pour Rennes, quel intérêt revêt pour vous ce match ?
R: "Il faut gagner pour se donner une chance. Il faut faire en sorte que le dernier match à Madrid compte pour quelque chose. Depuis le début on n'a pas été trop en réussite à l'image du match aller contre l'Udinese. J'aime bien jouer tous les trois jours car j'ai un groupe à faire vivre. J'ai des joueurs qui sont très proches de ceux qui jouent en ce moment. Et là, c'est l'occasion de pouvoir le montrer tout en mettant une équipe très compétitive parce qu'on va essayer de gagner le match. Il y a encore un petit espoir même s'il est très léger. Et surtout, cela sert à relancer nos joueurs blessés et donner du temps à ceux qui en un peu moins eu ces dernières semaines."

Q: Au vu de ses prestations précédentes, le Stade rennais mérite-t-il de gagner un match dans cette épreuve ?
R: "Oui on le mérite mais il faut marquer des buts. J'ai dit aux joueurs qu'on avait fait de bons matches, que cette Europa League nous avait fait du bien. Sans l'Europa League, on n'aurait pas pris conscience de nos possibilités. Certains joueurs n'auraient pas eu la progression qu'ils ont eu surtout au niveau mental. C'est vrai qu'on a des regrets par rapports aux quatre matches qu'on a disputés, on devrait être en passe de se qualifier mais ça c'est l'expérience. Et j'espère que mercredi on répondra présent."

Q: Si vous étiez éliminés mercredi, que retiendriez-vous de cette campagne ?
R: "Bon d'abord, on va jouer le match avant d'être éliminés, hein. Mais déjà elle est très positive et je voudrais qu'on y revienne régulièrement parce que je pense que c'est à travers ces campagnes-là que le club va franchir un cap. Quand tout le monde est présent et qu'on peut s'exprimer, quand en plus on a des résultats, c'est sûr que c'est positif. Il faut s'aguerrir, emmagasiner de l'expérience, il faut vivre ces moments-là, corriger les erreurs, c'est pour ça que je suis dans le travail, dans l'analyse, j'essaie de corriger ce qui ne va pas et j'essaie d'améliorer ce qui va."

AFP