Lucas Ocampos a ouvert le score pour l'OM
Lucas Ocampos a ouvert le score pour l'OM | AFP

Ligue Europa : Marseille s'incline contre Francfort et rate ses débuts

Publié le , modifié le

Quelle désillusion ! Finaliste l'an dernier, l'Olympique de Marseille a débuté sa campagne européenne par une défaite au vélodrome. Privés de leurs supporters, les Olympiens se sont inclinés (1-2) ce jeudi soir face à l'Eintracht Francfort. Ils ont pourtant ouvert la marque par Lucas Ocampos, avant que les Allemands ne réduisent l’écart et prennent l'avantage grâce à Lucas Torro et Luka Jovic.

C’est dans une ambiance forcément spéciale que l’Olympique de Marseille a démarré sa campagne européenne au vélodrome ce soir. Puisque le match se jouait à huis-clos, Rudi Garcia avait demandé à ses joueurs de "s'automotiver dans un stade vide sans penser au choc de dimanche en championnat contre Lyon".  Force est de constater que le coach olympien n'a pas été suffisamment entendu. Agressifs dans les duels, les Marseillais démarrent pourtant très fort la rencontre et ouvrent le score dès la 2e minute par Lucas Ocampos. Bien servi par Florian Thauvin, l'Argentin trompe à bout portant un Kevin Trapp totalement impuissant sur sa droite (1-0, 2e).

Sept minutes plus tard, c'est Valère Germain qui n'était pas loin de doubler la mise de la tête après un excellent centre de Dimitri Payet. Heureusement pour l'Eintracht, Kevin Trapp veillait au grain et repoussait la balle en corner. Tout semblait alors plaire à Rudi Garcia jusqu'à la blessure prématurée d'Adil Rami, touché à une cuisse et rapidement remplacé par Luiz Gustavo. Un coup dur qui n'atténuait pas la domination de l'OM. Au contraire, les Marseillais se procuraient plusieurs occasions de corser l'addition, mais ni Payet sur coups francs (16e et 45e), ni Germain après un face-à-face (29e), ni Thauvin d'une frappe du pied droit (40e), ne parvenaient à tromper le gardien adverse. 

 

Un Marseille à deux visages 

Au retour des vestiaire le match changeait complètement de physionomie. Car comme depuis plusieurs semaines maintenant, Marseille affiche deux visages différents d’une mi-temps à l’autre. Amorphes et incapables de mettre du rythme en première mi-temps dimanche dernier contre Guingamp, les coéquipiers de Dimitri Payet sont retombés dans leurs travers après la pause. Pas assez solidaires dans les efforts, ils se font logiquement punir sur coup de pied arrêté . Sur un corner bien frappé à droite par Danny Costa, Lucas Torro devançait Kevin Strootman et plaçait une tête hors de portée de Yohann Pelé (1-1, 52e). Tout devenait à refaire pour les hommes de Rudi Garcia, qui n'arrêtaient pas d'encourager les siens. Malgré un carton rouge du côté allemand, c'est Francfort qui prenait l'avantage en toute fin de match grâce à Jovic (1-2, 88e). Et les efforts consentis par Dimitri Payet et les siens n'y changeront rien. Les Olympiens déchantent et s'inclinent à domicile en Coupe d'Europe pour la première fois depuis 2016. Pas de quoi se rassurer avant le déplacement à Lyon, dimanche. 

Alexis Ibohn AlexisIbohn