L'OM n'y arrive toujours pas en Ligue Europa
L'OM n'y arrive toujours pas en Ligue Europa | AFP

Ligue Europa : la qualification s'éloigne pour Marseille, battu par la Lazio

Publié le , modifié le

Toujours pas de victoire en Ligue Europa pour l'Olympique de Marseille. Les joueurs de Rudi Garcia se sont inclinés sur leur pelouse face à la Lazio de Rome (1-3) et encaissent une deuxième défaite en trois journées. L'OM est troisième de son groupe avec un seul point, à cinq longueurs de son adversaire du soir.

Le match : un triste OM logiquement puni

OM-PSG, même combat. Alors qu’ils s’affrontent dimanche pour le classique de la Ligue 1, les deux clubs français ont subi cette semaine la loi des clubs italiens. Si les Parisiens ont réussi à arracher un nul miraculeux contre Naples, les Marseillais ont eux sombré au Vélodrome face à la Lazio (1-3). Une défaite, la deuxième en trois matches, qui complique les affaires des hommes de Rudi Garcia. Avec un seul point au compteur et cinq points de retard sur son adversaire du soir, 2e du groupe, les seizièmes de finale s’éloignent déjà pour le finaliste de l’an passé.

Un revers plus que logique pour des Marseillais qui n’auront rien montré ou presque pendant 90 minutes. Seul éclair d’un match raté, un coup-franc magnifique mais trop tardif de Dimitri Payet pour réduire le score. (1-2, 86e). Mais il était déjà trop tard pour un OM brouillon et sans idée (15 tirs, seulement 4 cadrés) qui aura souffert tout le match de la comparaison avec une Lazio appliquée et réaliste dans les moments clés. D’abord en trouvant rapidement l’ouverture, Wallace profitant d’une sortie ratée de Mandanda pour couper un corner de Lucas Leiva au premier poteau (0-1, 12e). Puis en climatisant le Vélodrome pendant un temps-fort marseillais, Immobile s’amusant avec Adil Rami avant de trouver Caicedo pour le but du break, au terme d’un modèle de contre-attaque (0-2, 60e).  Marusic, d'une sublime frappe enroulée, se chargera lui aussi de faire taire un Vélodrome reboosté par la réduction du score de Payet (1-3, 90e+1). 

Un revers qui ne condamne pas encore l'OM mais qui complique sérieusement la tâche de Rudi Garcia et ses joueurs. Avec un point sur neuf possibles, l'OM compte huit points de retard sur le leader Francfort (vainqueur 2-0 face à Limassol ce soir) et et cinq sur la Lazio, 2e. L'équation est simple, les Marseillais devront gagner leur trois derniers matches et voir la Lazio n'en gagner qu'un seul. 

La stat : une défense aux abois

15e défense de Ligue 1 (16 buts encaissés en 10 journées), l'OM a encore affiché ses lacunes défensives ce jeudi face à la Lazio. Steve Mandanda s'est d'abord illustré en manquant totalement sa sortie pour l'ouverture du score des Italiens. Une erreur pas idéale pour mettre en confiance une défense qui s'est montrée très peu sereine. Oublié par Amavi au second poteau, Caceres - un peu trop court - aurait pu rapidement punir les inattentions marseillaises (16e) tout comme Immobile, trouvé dans la surface au milieu de quatre olympien mais dont la reprise a trouvé le poteau droit de Mandanda (22e). Adil Rami a lui aussi apporté sa pierre à l'édifice, fautif sur le deuxième but italien en emmenant sur un fauteuil Immobile dans le cœur du jeu plutôt que d'enfermer l'attaquant laziale. Une soirée à oublier pour la défense marseillaise, qui devra retrouver ses esprits avant de retrouver Neymar & Co dès dimanche au Vélodrome.