Ligue des nations : Pourquoi France-Suède pourrait être le dernier match d'Olivier Giroud en Bleu

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Face à la Finlande mercredi dernier, Olivier Giroud a été transparent
Face à la Finlande mercredi dernier, Olivier Giroud a été transparent | FRANCK FIFE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Remplaçant au coup d'envoi samedi soir face au Portugal, Olivier Giroud n'a disputé que le dernier quart d'heure de la rencontre. Plus inquiétant, l'attaquant français a surtout vu Didier Deschamps lui poser un ultimatum après le match, l'exhortant à améliorer sa situation à Chelsea. Relégué au rang de faire-valoir dans le club anglais, Giroud pourrait ne pas être du prochain rassemblement des Bleus en mars et disputer ce soir sa dernière sélection avec l'équipe de France.

Parce que Deschamps lui met la pression

Après la trêve internationale d’octobre durant laquelle il avait dépassé le nombre de buts de Michel Platini en sélection, Olivier Giroud vit un rassemblement avec l’équipe de France plus morose en ce mois de novembre. Totalement transparent face à la Finlande mercredi dernier (0-2) en match amical, le deuxième meilleur buteur de l’histoire des Bleus (42 buts) a démarré le match décisif contre le Portugal sur le banc des remplaçants, Didier Deschamps lui préférant Anthony Martial au coup d’envoi.

Surtout, Giroud a vu son sélectionneur évoquer sa situation de manière inquiétante lors de la conférence de presse qui a suivi la victoire des Bleus à Lisbonne (1-0) : "Je l’ai fait rentrer dans les quinze dernières minutes mais c’est toujours compliqué par rapport à la concurrence à ce poste. Pour Olivier, si sa situation (en club, ndlr) s’éternise, il sait très bien ce que je pense." Une forme d’ultimatum adressé par le sélectionneur à son attaquant qui pourrait fêter contre la Suède sa 105e sélection avec les Bleus (ce qui le ramènerait à deux capes de Patrick Vieira et à trois de Zinédine Zidane), mais ne pas être du prochain rassemblement de l'équipe de France qui aura lieu dans quatre mois, en mars. Il l'a d'ailleurs répété sur RTL lundi en déclarant : "Pour mars, il faut qu'il trouve une autre solution que celle-là."

Parce que Lampard l'a relégué au rang de faire-valoir

Figure essentielle de l’équipe de France de ces dix dernières années, retenu 39 fois sur les 42 listes de l’ère Deschamps, Giroud traverse la période la plus difficile de sa carrière et manque totalement de rythme en ce début de saison. "C’est un grand gabarit donc le fait d’avoir un temps de jeu réduit, forcément ça ne lui rend pas service", déplorait Deschamps samedi soir. Avec Chelsea, Giroud n’a joué que 154 minutes depuis le début de la saison et est le joueur de champ le moins utilisé par Frank Lampard avec Emerson et Antonio Rüdiger. À titre de comparaison, la moyenne de temps de jeu des 20 autres joueurs de champ de l’actuelle liste des Bleus est de 740 minutes en ce début de saison.

Troisième choix de l’attaque des Blues derrière Tammy Abraham, 15 buts en Premier League la saison dernière, et Timo Werner, recrue phare du dernier mercato de Chelsea, Giroud n’a quasiment pas l’opportunité de briller avec son club. "Olivier a donné la meilleure réponse possible : s’entraîner le mieux et soutenir l’équipe. Il est incroyable dans le collectif", assurait Lampard il y a dix jours, décrivant Giroud comme un faire-valoir au sein de l’effectif. Un rôle qui ne convient plus à Deschamps depuis longtemps.

Parce qu'avec Deschamps il n'y a pas d'intouchable

Déjà en janvier dernier, alors que Giroud était la doublure d’Abraham, le sélectionneur des Bleus avait évoqué cette situation au micro de l'émission Téléfoot : "Il faut qu’il parte. Il ne peut pas se contenter de jouer si peu." Mis sous pression, le deuxième meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France avait bien réagi en suppléant Abraham à partir de février dernier (8 buts lors des 11 dernières journées). "Olivier est revenu et a très bien joué lors du Restart. Il a été important pour nous replacer dans le Top 4", a ainsi souligné Lampard.

à voir aussi Ligue des nations : Antoine Griezmann, N'Golo Kanté, Paul Pogba, Raphaël Varane... le retour des patrons face au Portugal Ligue des nations : Antoine Griezmann, N'Golo Kanté, Paul Pogba, Raphaël Varane... le retour des patrons face au Portugal

Sauf que depuis le début de la saison, Giroud n’a débuté qu’une rencontre en FA Cup, compétition dans laquelle Chelsea a été éliminé par Tottenham. Les perspectives de temps de jeu de l’ancien attaquant d’Arsenal sont donc de plus en plus réduites et pourraient entamer la patience de Deschamps, qui n’a pas hésité à mettre de côté un autre historique des Bleus : parti à Miami cet été, Blaise Matuidi n’a plus été appelé depuis. Et même si le sélectionneur a reconnu en octobre tout "ce qu’il a été capable de faire" pour les Bleus, Giroud, qui a l'habitude de voir son statut en Bleu discuté dans la presse, ne semble aujourd’hui plus si intouchable.

Sauf si le manque de concurrence en Bleu le sauve

Pour espérer participer à l’Euro cet été, la seule issue possible pour Giroud serait donc de quitter Chelsea alors que son contrat se termine en juin prochain. Le manque de concurrence à la pointe de l’attaque des Bleus pourrait également lui être favorable et lui permettre de faire partie du prochain rassemblement de l’équipe de France en mars prochain. Si Kylian Mbappé devrait prendre place dans une attaque à trois avec Antoine Griezmann et Kingsley Coman, une place de remplaçant est toujours disponible.

Martial a marqué des points contre le Portugal mais continue de manquer d’efficacité, Wissam Ben Yedder a montré certaines limites à ce niveau et Deschamps rechigne toujours à (re)donner sa chance à Alexandre Lacazette. Cette absence de concurrence pourrait être salvatrice pour Giroud et convaincre Deschamps de compter à nouveau sur son attaquant fétiche en 2021. Qui joue cependant gros contre la Suède ce soir et, qui sait, peut-être la dernière sélection de sa carrière internationale.