Gonçalo Guedes Bernardo silva Portugal 2019
Gonçalo Guedes (à gauche) et Bernardo Silva | AFP

Ligue des Nations : le Portugal remporte l'édition inaugurale devant les Pays-Bas

Publié le , modifié le

Le Portugal a remporté la première édition de la Ligue des Nations en dominant les Pays-Bas en finale (1-0). A domicile, les Lusitaniens l'ont emporté sur une réalisation de Gonçalo Guedes, unique buteur du match. Ils remportent leur deuxième titre international en trois ans, après leur succès à l'Euro 2016.

La Ligue des Nations tient son premier champion. Le Portugal a remporté l'édition inaugurale de la nouvelle compétition européenne en dominant les Pays-Bas (1-0). Gonçalo Guedes a inscrit l'unique but de la rencontre à la 60e minute, concrétisant un match réussi des Portugais. 

Le match : le Portugal dominateur 

Les champions d'Europe en titre ont rapidement pris le jeu à leur compte, animant la première période. Face à des Néerlandais émoussés, ils ont multiplié les tirs. Douze tentatives en 45 minutes, pour seulement quatre cadrées. Les Lusitaniens ont buté sur la charnière formée par Virgil van Dijk et Mathijs de Ligt, sans doute les deux meilleurs défenseurs européens cette saison. Ils ont finalement trouvé la faille grâce à Gonçalo Guedes, à la 60e minute (1-0). Bernardo Silva, après une belle percée dans la surface, l'a servi en retrait. Sa frappe était trop forte, ou la main de Cillessen pas assez ferme, pour être détournée. L'ouverture du score a réveillé les Néerlandais, qui ont failli revenir au score sur une tête de Memphis Depay finalement captée par Rui Patricio (65e). Trop peu, trop tard pour empêcher le Portugal de soulever le trophée.

Le joueur : Bernardo Silva 

Si Gonçalo Guedes a endossé le costume du sauveur, Bernardo Silva a illuminé le jeu du Portugal. Le milieu de terrain, à l'image de sa brillante saison avec Manchester City, a donné le tempo de son équipe, malgré son positionnement sur l'aile. Il a été essentiel pour sortir du pressing néerlandais, accélérer les contres ou encore tirer les coups de pied arrêtés. Silva a réussi six dribbles sur la rencontre, soit quatre de plus que tout autre joueur, et donné cinq passes amenant à un tir d'un coéquipier. Le joueur de 24 ans a surtout été décisif sur l'unique but portugais, en fixant un défenseur avant de sentir Guedes dans son dos. 

La question : un titre, mais quelle valeur ? 

Avec moins d'un an d'existence, l'aura de la Ligue des Nations est quasi-nul. Forcément incomparable avec une Coupe du Monde ou un Euro. Cette compétition, imaginée par l'UEFA, a au moins le mérite d'offrir une belle communion entre la Seleçao et son public, chauffé à blanc dans l'Estadio do Dragao de Porto. Et seul le temps permettra de juger la place de la Ligue des Nations dans le palmarès du Portugal, jusque-ici composé uniquement de l'Euro 2016. Sa valeur se situe sans doute plus dans les quatre billets qualificatifs pour le prochain championnat d'Europe qu'elle offrira lors des barrages en mars 2020. Ils opposeront les nations les mieux classées de chacune des quatre divisions de la Ligue de Nations, si elles n'ont pas obtenu leur ticket via les éliminatoires. 

La décla : "Nous devons être fiers de nous" assure Van Dijk

Virgil van Dijk, défenseur central des Pays-Bas : "Nous avons fait beaucoup de progrès. Nous devons être fiers de nous. Pour l'instant, c'est la déception qui domine dans nos esprits mais il faut garder la tête haute. C'était une bonne saison et j'espère que la prochaine sera encore meilleure. Bien sûr que nous sommes déçus. Nous devons féliciter les Portugais. Nous avons été un peu malchanceux ce soir mais nous devons être fiers de ce que nous avons accompli. Maintenant, nous allons avoir des vacances bien méritées, et nous assurer que nous sommes prêts à obtenir notre qualification (pour l'Euro 2020, ndlr). Au début de cette compétition, je crois que personne ne nous aurait crus si on avait annoncé qu'on serait en finale."