La joie des Belges, vainqueurs de la Suisse
La joie des Belges, vainqueurs de la Suisse | VIRGINIE LEFOUR / BELGA MAG / BELGA

Ligue des Nations : La Belgique offre un petit pot de départ à Thierry Henry

Publié le , modifié le

Soir de fête à Bruxelles où la Belgique fêtait ses héros de Russie et le départ de Thierry Henry à Monaco. Les Diables Rouges s'imposent 2-1 non sans mal et prennent la tête du groupe 2 (Ligue A). Lukaku a signé un doublé pour les Belges. Remake de la dernière demi-finale du Mondial, mais à huis-clos, Croatie - Angleterre a débouché sur un nul 0-0.

Belgique - Suisse : Des Diables à réaction

Objectif avoué du sélectionneur Roberto Martinez, la Ligue des Nations occupait la Belgique quand au sud de Quiévrain, on scrutait les attitudes de Thierry Henry pour ce qui devrait être son dernier match avec les Diables Rouges. Avant de partir vers Monaco, le coach adjoint aura vu du bon et du moins bon. Une première mi-temps poussive avant de prendre l'ascendant sous la houlette d'un Eden Hazard explosif. Quand le joueur de Chelsea accélère, les espaces s'ouvrent. Lukaku en a profité pour débloquer la situation (1-0, 58e) et marquer son 44e but avec la sélection. Mais là où la Belgique aurait dû dérouler et enfoncer le clou, elle a laissé la Suisse refaire surface sur un corner converti par Gavranovic dans une défense statique (1-1, 76e). C'est en passant par les côtés, où Thomas Meunier multipliait les incursions percutantes sans parvenir à faire la décision, que les Diables Rouges ont réussi à lancer Lukaku pour son doublé. Après avoir raté une énorme occasion sur une offrande de Nacer Chadli, Romelu Lukaku a trouvé une nouvelle fois la faille pour délivrer toute une nation secouée par une affaire de fraude sans précédent (2-1, 84e).
 

Croatie - Angleterre : Un petit remake

La revanche attendra pour l'Angleterre. De son voyage à Rijeka, la Three Lions n'a ramené qu'un point (0-0). Trois mois après la demi-finale de la Coupe du monde, l'ambiance n'était plus la même. Ça sonnait le creux en Croatie. La rencontre se déroulait à huis clos après la sanction de l'UEFA, une croix gammée avait été dessinée en juin 2015 sur la pelouse d'un match de qualification pour l'Euro-2016 contre l'Italie. Cette fois la pelouse est restée vierge comme le jeu croate. Si l'équipe de Zlatko Dalic cherchait à se rassurer un peu défensivement après la rouste infligée par l'Espagne (6-0) en septembre, c'est à peu près réussi. Pas flamboyante dans le jeu malgré la présence de Luka Modric dans le rôle de capitaine et de meneur de jeu, et celles de Rakitic et Kovacic derrière lui, les "Vatreni" n'ont rien montré ou presque. Du coup ce sont les Anglais qui ont fait l'essentiel du jeu. Un premier pas intéressant pour l'équipe de Gareth Southgate, repositionnée en 4-3-3 avec Raheem Sterling et Marcus Rashford aux côtés d'Harry Kane en pointe. Concluant sans plus. Kane a bien trouvé la barre (53e) et Rashford a gâché deux occasions au point de penalty (54e, 57e). Après ça, rideau ! C'est l'Espagne qui se frotte les mains avec ses six points.

Xavier Richard @littletwitman