Ligue des nations : la Belgique et l'Italie assurent pour rejoindre la France au Final Four

Publié le , modifié le

Auteur·e : Vincent Daheron
Belgique
Thorgan Hazard et Youri Tielemans entourent Romelu Lukaku, auteur d'un doublé contre le Danemark. | BRUNO FAHY / BELGA MAG / Belga via AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La Belgique et l'Italie avaient leur destin en mains avant la dernière journée de la Ligue des nations ce mercredi soir. Les deux sélections ont assuré et se sont qualifiées pour le Final four de la compétition. Elles rejoignent la France et l'Espagne. La Belgique a battu le Danemark (3-1) à domicile tandis que l'Italie a gagné en Bosnie-Herzégovine (2-0). Le Final four aura lieu en Italie au mois d'octobre 2021.

Avec deux points d'avance sur son adversaire du soir, la Belgique n'avait besoin que d'un nul à domicile contre le Danemark. Les joueurs de Roberto Martinez ne s'en sont pas contentés en assurant la victoire et la qualification pour le Final Four de la Ligue des nations. Les Belges s'en sont remis à un doublé de Romelu Lukaku en moins de douze minutes pour reprendre l'avantage (57e) et se mettre définitivement à l'abri d'une tête puissante (69e). Après avoir encaissé rapidement l'ouverture du score par l'ancien Monégasque Youri Tielemans (3e), le Danemark avait réagi sans trop tarder en égalisant grâce à Jonas Older Wind (17e). Les Danois n'ont pas démérité et ont même mis la pression sur la Belgique en fin de rencontre grâce à un but casquette. Sur une passe en retrait de Nacer Chadli, Thibaut Courtois a mal contrôlé le ballon qui a directement pris la direction de ses filets (86e). Heureusement, les Belges comptent dans leur rang l'un des meilleurs footballeurs de la planète avec Kevin de Bruyne. Le joueur de Manchester City, déjà auteur d'une passe décisive pour Lukaku, a remis les pendules à l'endroit dans la minute suivante (87e).

Comme l'équipe de France, la Belgique termine avec cinq victoires en six rencontres de Ligue des nations. Les Belges étaient uniquement tombés contre l'Angleterre (2-1) en octobre. L'Angleterre a d'ailleurs battu l'Islande 4-0 ce mercredi soir mais termine tout de même troisième de ce groupe 2. L'Islande est reléguée en Ligue B.

L'Italie sans trembler

Contre la Bosnie-Herzégovine, l'Italie avait la dernière journée la plus abordable de ce groupe 1 dans lequel les Pays-Bas et la Pologne pouvaient également se qualifier. Mais les Italiens ont assuré en se mettant assez tôt à l'abri par l'intermédiaire d'Andrea Belotti (22e). Il a fallu attendre la 68e minute et le but du joueur de Sassuolo Domenico Berardi pour que les joueurs d'Alberigo Evani se prémunissent de tout retour adverse. C'est le 22e match consécutif sans défaite pour La Nazionale.

L'Italie a bien fait d'assurer les trois points puisque derrière, les Pays-Bas ont fait tout leur possible pour chiper le dernier ticket qualificatif. Les Néerlandais ont vaincu la Pologne (2-1) qui avait pourtant ouvert le score par Kamil Jozwiak (6e). Mais les Pays-bas ont fait la différence dans le dernier quart d'heure par le Lyonnais Memphis Depay, sur penalty (77e), suivi d'une réalisation de Georginio Wijnaldum (84e). Une victoire finalement inutile. Dans ce groupe, c'est logiquement la Bosnie-Herzégovine qui est rétrogradée en Ligue B.

Le dénouement de la Ligue B également connu

Les quatre tickets pour le Final four décernés en Ligue A, la Ligue B charriait aussi son lot de matches à enjeu ce soir. L'objectif ? Une promotion en Ligue A pour la prochaine édition de la Ligue des nations. Dans le groupe 1, l'Autriche a failli perdre sa première place et son ticket pour le niveau supérieur face à la Norvège. Les Norvégiens avaient pris le meilleur mais l'égalisation dans les derniers instants du Lorientais Adrian Grbic (90+4) envoie l'Autriche en Ligue A grâce à ce match nul.

Les Autrichiens seront accompagnés par la République tchèque, tombeuse de la Slovaquie (2-0), du pays de Galles, vainqueur de la Finlande (3-1), et de la Hongrie qui a fait chuter la Turquie (2-0).