Ligue des Nations : Eduardo Camavinga, l'express de Fougères en 5 dates

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Eduardo Camavinga remplace NGolo Kanté pour sa première sélection à 17 ans et 9 mois
Eduardo Camavinga remplace NGolo Kanté contre la Croatie pour sa première sélection à 17 ans et 9 mois | AFP - FRANCK FIFE

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

En entrant sur la pelouse du Stade de France contre la Croatie, Eduardo Camavinga est devenu le plus jeune joueur à devenir international chez les Bleus depuis l'après-guerre. A 17 ans et 9 mois, le natif d'Angola, qui a grandi à Fougères, n'en finit plus d'affoler les compteurs et d'évoluer à vitesse grand V.

2013 - Arrivée à Rennes

Surclassé quasiment dès ses débuts au Drapeau de Fougères, à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Rennes, Eduardo Camavinga est vite repéré par le grand voisin, en particulier lors d'un match que son équipe n'a perdu "que" 3-0 contre le Stade Rennais, qui gagnait alors toujours par 8 ou 9 buts d'écart.

Il commence sa pré-formation à Rennes à la rentrée 2013, puis intègre le centre de formation. A l'âge de 15 ans, il fait déjà partie de l'équipe réserve, alors sous la responsabilité de Julien Stéphan. Il signe son premier contrat professionnel le 14 décembre 2018, à 16 ans et un mois.

6 avril 2019 - 1ère apparition en L1

En charge de l'équipe professionnelle depuis novembre, Stéphan lance Eduardo Camavinga dans le grand bain: le 6 avril à Angers, l'adolescent entre à la place de Mbaye Niang à la 89e minute, juste le temps de voir Jeff Reine-Adelaïde égaliser pour Angers dans le temps additionnel (3-3). A 16 ans, 4 mois et 27 jours, il est le plus jeune joueur de l'histoire du club en première division.

Moins d'un mois plus tard, Camavinga est titulaire le 1er mai au Roazhon Park, qui fête encore la victoire rennaise en Coupe de France quelques jours plus tôt. Sorti sous une standing ovation à l'heure de jeu, il est depuis un titulaire indiscutable.

Novembre 2019 - Espoir français

Un décret du 31 octobre, publié au Journal officiel le 3 novembre, et voilà Camavinga qui affiche des drapeaux français sur les réseaux sociaux et entonne avec jubilation la Marseillaise dans les vestiaires. Né en Angola de parents congolais, il est arrivé en France à l'âge de 2 ans, il est naturalisé avec sa famille.

Quelques jours plus tard, alors qu'il fête ses 17 ans, il est appelé en équipe de France Espoirs et titulaire dès le premier match contre la Géorgie le 15 novembre (3-2), mais blessé pour le second en Suisse (1-3).

15 décembre 2019 - Premier but pro

C'est la 89e minute, Lyon et Rennes sont dos à dos au Groupama Stadium. Servi par Romain Del Castillo à 25 mètres, Eduardo Camavinga élimine d'un crochet Joachim Andersen, prend de vitesse le reste de la défense lyonnaise et trompe le gardien Anthony Lopes d'un enchaînement pied gauche-pied droit conclu par une frappe du droit à ras de terre.

Ce premier but offre une victoire précieuse à Rennes (1-0), qui s'empare de la 3e place du championnat et ne la lâchera plus.

Fin août 2020 - Rentrée tout schuss

Annoncé comme l'une des stars du mercato de l'été, Camavinga a finalement choisi de rester à Rennes une année de plus. Discret pendant le confinement puis blessé pendant une partie de la préparation, il revient d'un coup sous les projecteurs avec une entrée en jeu tout feu tout flamme lors du premier match à Lille (1-1).

Dans la foulée, Didier Deschamps lui confie la place en équipe de France laissée vacante par Paul Pogba, écarté par le coronavirus. Avant de partir à Clairefontaine, il fête sa convocation avec un bijou de but le 29 août contre Montpellier (3-2). En Suède pour le premier match du rassemblement, il reste sur le banc, mais trois jours après il entre en jeu au Stade de France contre la Croatie, à la 63e minute, à la place de N'Golo Kanté, champion du monde qu'il rêve d'imiter.

AFP