Quincy Promes.

Ligue des nations : au bout du suspense, les Pays-Bas s'imposent face à l'Angleterre et rejoignent le Portugal en finale

Publié le , modifié le

Au terme d'une partie engagée et indécise jusqu'au bout, les Pays-Bas ont validé leur billet pour la finale de la première édition de la Ligue des nations ce jeudi contre l'Angleterre (3-1). Plus réalistes mais aussi plus dominateurs sur l'ensemble de la rencontre, les hommes de Ronald Koeman se sont fait peur en concédant un penalty à la demi-heure de jeu. Mais les Oranje n'ont jamais lâché et grâce à de Ligt, un but contre son camp de Walker et une réalisation de Promes en prolongation, se sont offert le droit de défier le Portugal de Cristiano Ronaldo dimanche (20h45) à Porto.

Loins de la démonstration offerte hier par Cristiano Ronaldo et ses partenaires contre la Suisse (3-1), Néerlandais et Anglais ont livré une féroce bataille ce jeudi soir à Guimaraes. Dans une enceinte chauffée à blanc par les supporters des deux sélections, les 22 acteurs ont, à défaut d'être toujours brillants techniquement, délivré un spectacle plaisant mais marqué par de grosses erreurs défensives des deux côtés. Résultat : plusieurs buts évitables mais un vainqueur logique sur l'ensemble de la rencontre. Après une prolongation maîtrisée, ce sont les Pays-Bas de Ronald Koeman qui s'imposent contre l'Angleterre (3-1) et défieront le Portugal dimanche (20h45) à Porto pour la première finale de l'histoire de la Ligue des nations.

Rashford place les Three Lions en tête à la pause

Tout avait pourtant bien commencé pour les hommes de Gareth Southgate. Au terme d'une première demi-heure assez insipide, les Anglais ont bénéficié d'une grosse erreur du joyau de l'Ajax Mathijs de Ligt pour ouvrir le score. Le défenseur central manque son contrôle dans la surface et tacle de manière irrégulière Marcus Rashford, à la pointe de l'attaque en lieu et place d'Harry Kane, sur le banc au coup d'envoi. L'arbitre français Clément Turpin désigne le point de penalty. L'attaquant de Manchester United le transforme lui-même et donne l'avantage aux siens à la pause (1-0). Malgré une bonne maîtrise dans le jeu, les Néerlandais se sont fait surprendre...

de Ligt se rattrape et arrache la prolongation

Plus animée, la seconde période verra le ballon voyager d'un but à l'autre. À la 53e minute, Jadon Sancho croit marquer mais Cilessen s'interpose. Dans la même minute, c'est Memphis Depay qui récupère le ballon dans les pieds de Kyle Walker et enchaîne une frappe du droit repoussée par Pickford. Les hostilités sont lancées.

À un quart d'heure du terme de la partie, c'est à nouveau l'attaquant lyonnais qui s'illustre en frappant un corner parfait. Mathijs de Ligt, coupable sur le but anglais, saute plus haut que tout le monde et place un coup de tête imparable qui vient redonner espoir aux Oranje (1-1). 

Lingard croit pourtant redonner l'avantage aux siens à la 82e minute en concluant parfaitement une combinaison entre Chilwell, Sterling et Barkley. Mais une position de hors-jeu est signalée par la VAR. Quelques secondes plus tard, c'est un nouvel usage de la VAR qui viendra annuler un penalty en faveur des Pays-Bas, malgré une main qui traîne de Chilwell dans la surface.

L'Angleterre pourra regretter ses erreurs défensives

Incapables de se départager, les deux équipes bouclent le temps réglementaire dos à dos. La prolongation peut alors débuter. Et il ne faut pas plus de 7 minutes pour voir la défense anglaise faire preuve d'un attentisme fatal. Le défenseur central de Manchester City John Stones perd le ballon dans sa propre surface sur une erreur d'inattention. Depay en profite et frappe. Pickford effectue la parade mais le ballon revient dans les pieds de Promes, qui reprend avec beaucoup de réussite le cuir avant que l'Anglais Kyle Walker ne le propulse dans son propre but (2-1). 

Mais Quincy Promes aura sa deuxième chance et ne la loupera pas. À la 113e minute de jeu, sur une nouvelle énorme erreur de Ross Barkley, trop attentiste sur une passe en retrait, Depay délivre un caviar pour le joueur de Séville qui transforme l'offrande (3-1).

Les joueurs de Ronald Koeman devront vite éliminer les crampes après leurs 120 minutes disputées ce jeudi contre l'Angleterre. Dimanche, ils iront défier le Portugal sur ses terres, à Porto, pour tenter de remporter la première édition de la Ligue des nations.

à voir aussi Ligue des Nations: Cristiano Ronaldo signe son retour avec un triplé contre la Suisse pour aller en finale Ligue des Nations: Cristiano Ronaldo signe son retour avec un triplé contre la Suisse pour aller en finale