Ligue des nations : après sa performance contre le Portugal, Adrien Rabiot prend du galon avec les Bleus

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Adrien Rabiot a fêté sa 10e sélection face au Portugal
Adrien Rabiot a fêté sa 10e sélection face au Portugal | PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Rappelé début septembre par Didier Deschamps après plus de deux ans d'absence en équipe de France, Adrien Rabiot s'impose de plus en plus au sein de l'effectif des Bleus. Contre le Portugal samedi soir, le milieu de la Juventus a rendu une nouvelle fois une copie très propre et confirme les bonnes dispositions aperçues lors des rassemblements de septembre et d'octobre. Une excellente nouvelle pour son sélectionneur, qui cherche la perle rare qui pourra accompagner Kanté et Pogba au milieu.

L'année 2020 est certes exceptionnelle à bien des égards, mais qui eût cru en janvier dernier au scénario suivant : Adrien Rabiot titulaire avec l'équipe de France. Non, le passionné de football sorti d'un long coma ce samedi n'a pas rêvé, le grand échalas titulaire dans le milieu de terrain des Bleus contre le Portugal hier soir (1-0) n'était autre que l'ancien Parisien. Il faut dire que l'histoire de Rabiot avec l'équipe de France est loin d'être idyllique, faisant presque de ce retour au premier plan du milieu de la Juventus une anomalie.

À l'origine du but des Bleus face au Portugal

Contre la Selação samedi soir, Rabiot a pourtant semblé plus qu'à son aise. Choisi à la place de Corentin Tolisso, Steven Nzonzi et Moussa Sissoko pour animer un milieu à trois aux côtés de Paul Pogba et N'Golo Kanté, le Turinois a rendu une nouvelle copie de haut niveau, parvenant à réaliser quelques percées balle au pied et en étant même à l'origine du seul but du match. Servi dans la surface par Antoine Griezmann, sa frappe croisée a été repoussée par Rui Patrício dans les pieds de Kanté. Rabiot aurait même pu être crédité d'une passe décisive si Pogba avait mieux repris le centre parfait de l'ex enfant terrible du PSG.

à voir aussi Ligue des nations : Antoine Griezmann, N'Golo Kanté, Paul Pogba, Raphaël Varane... le retour des patrons face au Portugal Ligue des nations : Antoine Griezmann, N'Golo Kanté, Paul Pogba, Raphaël Varane... le retour des patrons face au Portugal

S'il n'a joué que quatre matches depuis son retour en Bleu, Rabiot semble déjà faire partie des murs. Au match aller contre le Portugal, il avait été au niveau de ses partenaires dans une rencontre fermée. Trois jours plus tard, en Croatie, il s'était montré agressif sur le porteur du ballon et capable de se projeter vers l'avant. Orphelin de Blaise Matuidi, parti profiter de la vie à l'américaine en Major League Soccer, Deschamps a trouvé en Rabiot une alternative plus que crédible pour compléter son milieu de terrain.

Une concurrence Rabiot-Tolisso à venir ?

Malgré un retour récent dans l'effectif de l'équipe de France, le milieu de la Juventus a ainsi pris une longueur d'avance sur ses concurrents. Nzonzi et Sissoko partent de trop loin et n'ont pas réellement le profil recherché par le sélectionneur, tandis que Houssem Aouar n'a pas encore pu démontrer toutes ses qualités et est un brin trop porté vers l'offensive. Finalement, si Deschamps maintenait ce système à trois milieux de terrain où Pogba et Kanté semblent indéboulonnables malgré de récentes difficultés, Tolisso et Eduardo Camavinga apparaissent comme les concurrents les plus sérieux de Rabiot.

à voir aussi Ligue des nations : l'équipe de France s'impose solidement au Portugal et se qualifie pour la phase finale de la compétition Ligue des nations : l'équipe de France s'impose solidement au Portugal et se qualifie pour la phase finale de la compétition

Mais en multipliant les performances de haute volée, comme face au Portugal, Rabiot pourrait définitivement séduire le sélectionneur pour ce poste de relayeur gauche à propos duquel l'incertitude règne toujours. En quatre capes honorées lors des trois derniers mois, Rabiot a totalement effacé les six premières qu'il avait connues entre novembre 2016 et mars 2018. Surtout, Deschamps semble avoir oublié l'épisode de la Coupe du monde 2018, lorsque le joueur avait refusé de faire partie de la liste des suppléants. Performant avec la Juventus, sérieux avec les Bleus, Rabiot pourrait donc être le grand gagnant de cette année 2020 et, qui sait, profiter du report de l'Euro pour y participer en tant que titulaire en juin prochain.