Cristiano Ronaldo Portugal
Cristiano Ronaldo guidera-t-il le Portugal vers la victoire ? | FILIPE AMORIM / NURPHOTO

Le soliste Ronaldo face à l'orchestre orange en finale

Publié le , modifié le

Cristiano Ronaldo, virtuose isolé ? Triple buteur contre la Suisse en demi-finale de Ligue des nations (3-1), l'attaquant pourrait se sentir bien seul face au collectif des Pays-Bas dimanche en finale, car la relève portugaise reste comme inhibée par le quintuple Ballon d'Or.

A 34 ans, le capitaine de la "Selecçao" a encore donné le ton à son équipe pour lui permettre d'atteindre la troisième finale internationale de son histoire après l'Euro-2004 perdu à domicile et l'Euro-2016 remporté en France. Les deux premières fois, "CR7" avait déjà été le grand monsieur des demi-finales. C'est lui qui, à 19 ans, ouvrait le score face aux Pays-Bas en 2004 (2-1). Et toujours lui qui menait ses coéquipiers vers la qualification contre le pays de Galles à l'Euro-2016 (2-0).

Pourtant, derrière le colosse "CR7", la sélection portugaise ne manque pas de qualité à un an de l'Euro-2020. Mais le palier qui sépare le quintuple Ballon d'Or de ses lieutenants est encore bien trop important pour dévier les projecteurs de l'attaquant de la Juventus Turin.

Matches référence

Après Sa Majesté Cristiano Ronaldo, Bernardo Silva est celui qui se rapproche le plus du très haut niveau. Sous la houlette de son entraîneur Pep Guardiola à Manchester City, le milieu créatif de 24 ans a beaucoup progressé jusqu'à devenir un élément fondamental des deux derniers titres de champion d'Angleterre des "Citizens". Son jeu comporte moins de déchet et il s'est imposé comme le leader technique en sélection portugaise. Le seul problème pour l'ancien joueur de l'AS Monaco, c'est que sa feuille de statistiques ne comporte pas le nombre gargantuesque de buts et de passes décisives de son glorieux aîné. La sélection portugaise attend désormais qu'il porte enfin l'équipe.

Comme Bernardo Silva, Bruno Fernandes a connu une progression impressionnante depuis son transfert de la Sampdoria de Gênes vers le Sporting Portugal à l'été 2017. Capitaine des "Lions" de Lisbonne, le milieu offensif de 24 ans est le grand artisan des deux coupes remportées par le club lisboète cette saison avec un total de 33 buts toutes compétitions confondues, un record pour un milieu de terrain en Europe. Mais le meneur du Sporting peine à trouver sa place en sélection où il ne compte que 12 apparitions pour un but. 

Espoirs déçus

Enfin, il y a Joao Felix qui suscite la convoitise des plus grands clubs européens après sa seconde partie de saison remarquable au Benfica Lisbonne, jusqu'au titre de champion du Portugal. A seulement 19 ans, l'attaquant de poche sorti du centre de formation "benfiquiste" s'est imposé au point d'être titularisé et de partager le front de l'attaque avec Cristiano Ronaldo lors de sa première sélection face à la Suisse mercredi. Toujours volontaire, Joao Felix a néanmoins manqué de lucidité dans ses choix et s'est souvent perdu dans des initiatives individuelles peu efficaces. Mais l'avenir lui appartient, à condition de ne pas connaître un destin contrarié à la Gonçalo Guedes.

L'attaquant de Valence bénéficiait d'une cote de popularité élevée avant le Mondial-2018 au Portugal, où on le voyait comme le complément parfait de Ronaldo. Mais l'ancien joueur du Paris Saint-Germain, freiné par des blessures à répétition, a raté sa Coupe du monde en Russie et le sélectionneur Fernando Santos n'en fait plus un premier choix, ne lui laissant que quelques entrées rarement décisives comme face à la Suisse mercredi. Bref, pour lui comme pour les autres, c'est l'heure de grandir.

Car dimanche à Porto, il y aura en face les jeunes loups des Pays-Bas, qui ont impressionné toute la saison et dompté l'Angleterre jeudi en demi-finale (3-1 a.p.). Les talents s'égrènent à chaque ligne: le capitaine Virgil Van Dijk (27 ans), le métronome Frenkie de Jong (22 ans), recruté par Barcelone, le défenseur Matthijs de Ligt (19 ans), buteur plein de caractère jeudi, le milieu Donny van de Beek... Une menace chorale face au soliste Ronaldo ?
 

AFP