Memphis Depay.

La Ligue des nations : Pays-Bas - Angleterre en demi-finale choc

Publié le , modifié le

Pays-Bas - Angleterre sera le choc des demi-finales du premier Final Four de la Ligue des nations, tandis que Portugal - Suisse complètera l'affiche, selon le tirage au sort effectué lundi à Dublin. Tous les matches auront lieu au Portugal, dans deux villes: "Oranje" et "Trois Lions" s'affronteront le 6 juin à Guimaraes, tandis que "Seleçcao" et "Nati" auront joué la veille, le 5 juin à Porto.

La finale se jouera le 9 juin à Porto et le match pour la 3e place le même jour à Guimaraes. Certes, les Pays-Bas n'ont pas réussi à se qualifier ni pour l'Euro-2016 ni pour le Mondial-2018. Mais, en pleine reconstruction, la séduisante équipe néerlandaise du capitaine Virgil van Dijk, du fantasque Memphis Depay et du prometteur Frenkie de Jong, assurera probablement le spectacle. Il devrait donc y avoir des étincelles face à l'Angleterre d'Harry Kane, demi-finaliste du dernier Mondial.

Le Portugal, vainqueur des Bleus en finale du dernier Euro en 2016, se frottera lui à la Suisse, capable de punir la Belgique 5-2 il y a deux semaines sur un triplé de Haris Seferovic. La Ligue des nations n'a pas l'aura d'un championnat d'Europe ni d'une Coupe du monde mais, pour les équipes encore engagées, c'est l'occasion d'inaugurer ou de dépoussiérer l'armoire à trophées.
 

Les Portugais, champions d'Europe en titre, seront portés par leur public, comme lors de l'Euro-2004 manqué d'un cheveux en finale face à la Grèce. "Le Portugal va encore organiser une grande compétition. C'est une fierté pour les Portugais, pour la Fédération, pour les joueurs", s'est félicité en novembre le sélectionneur Fernando Santos.

Le technicien a refusé de dire si son équipe, privée de son buteur vedette Cristiano Ronaldo depuis plusieurs matches, sans véritable explication, faisait figure de favori. La Fédération portugaise (FPF) espère probablement de tout coeur voir le quintuple Ballon d'Or sous la tunique de la Selecçao en juin. Et pas que pour des raisons sportives.

Le lauréat de la première Ligue des nations empochera la somme rondelette de 10,5 millions d'euros pour l'ensemble de son parcours (4,5M EUR pour la phase de groupe et 6 M EUR pour la victoire en finale). Le finaliste malheureux se consolera avec un chèque de 9 M EUR. Le vainqueur de la "petite finale" touchera 8 M EUR et le perdant, 7 M EUR.
 

AFP