Espagne : Ansu Fati, le jeune prodige qui marque déjà l'histoire de la Roja

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Ansu Fati contre l'Allemagne Emre Can
Le phénomène espagnol, Ansu Fati (à droite), ici à la lutte avec l'Allemand Emre Can. | MARKUS GILLIAR / GES-Sportfoto / dpa Picture-Alliance via AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Entré au cours de la partie avec l'Espagne contre l'Allemagne (1-1) à l'occasion de la première soirée de la Ligue des Nations, Ansu Fati a déjà inscrit son nom dans l'histoire de la Roja. La pépite du Barça, 17 ans seulement, est en effet devenu le deuxième plus jeune joueur joueur de la sélection espagnole.

Soif de records : un an après avoir obtenu la nationalité espagnole et fait tomber plusieurs records de précocité, le phénomène du FC Barcelone Ansu Fati (17 ans) est devenu le 2e plus jeune joueur à entrer en jeu avec l'Espagne, jeudi soir contre l'Allemagne en Ligue des Nations (1-1). A 17 ans et 308 jours jeudi, le jeune ailier du Barça n'est devancé en sélection espagnole que par Angel Zubieta qui n'avait que 17 ans et 284 jours lors de son premier match en 1936...

Le 800e porteur du maillot rouge

Et il pourrait même effacer des tablettes Errazquin et son triplé contre la Suisse à Berne le 1er juin 1925 à 18 ans et 344 jours, pour devenir le plus jeune buteur de l'histoire de la Roja dimanche contre l'Ukraine pour la 2e journée de Ligue des Nations. Des débuts en trombe, en sélection comme au Barça : jeudi, pour sa première apparition sous le maillot de l'équipe d'Espagne A (il compte déjà 3 capes avec les espoirs espagnols, ndlr) à Stuttgart contre l'Allemagne, Ansu Fati a remplacé le vétéran Jesus Navas après la pause (46e) pour devenir le 800e joueur à revêtir le maillot rouge en match officiel.

Le 31 août 2019, il était déjà devenu le plus jeune buteur du Barça en Liga, à 16 ans 10 mois et 4 jours. Puis le 10 décembre, le plus jeune buteur de l'histoire de la Ligue des champions contre l'Inter Milan (2-1). "Il a le niveau pour jouer avec nous. Il a des statistiques excellentes, le seul joueur qui a un meilleur ratio minutes jouées/buts marqués au Barça, c'est Lionel Messi. J'ai confiance en lui et en les jeunes joueurs que j'ai retenus. Il a tout pour devenir un joueur très important de cette sélection", l'avait encensé Luis Enrique lors de l'annonce de sa première convocation, le 20 août.

Un passeport espagnol obtenu... en septembre 2019

L'adolescent né en Guinée-Bissau, arrivé à 7 ans pour rejoindre son père sur le sol espagnol, a compilé 8 buts en 33 matches toutes compétitions confondues cette saison au Barça. Il a obtenu son passeport espagnol en septembre 2019, et débuté avec la sélection nationale espoirs le 15 octobre, avant d'être appelé en A moins d'un an plus tard.

"J'étais en voyage avec un ami. On était dans un hôtel, lui est resté sur le seuil de la porte, moi j'allais vers la voiture. De loin, il m'a fait signe, et je me suis dit : 'Pourquoi est-ce qu'il m'appelle, celui-là ?' (rires). Il a crié : 'Ansu, tu pars avec la sélection !'. Je me suis dit : 'Mais qu'est-ce qu'il raconte ?'. Je n'y croyais pas", a raconté le jeune attaquant de 17 ans aux médias de la sélection espagnole, qui ont suivi ses premiers pas comme international, lundi.

Un grand fan d'Iniesta et Villa

"C'est une fierté et un plaisir d'être ici. Je vais essayer d'apprendre des meilleurs, de profiter le plus possible. Et j'espère qu'avec du travail, je pourrais revenir plus souvent (en sélection)", a souhaité le diamant brut. Fan d'Andrés Iniesta et de David Villa, Fati est devenu la figure de proue de la nouvelle génération de talents espagnols venue révolutionner le visage d'une équipe vieillissante depuis son incroyable triplé Euro - Coupe du monde - Euro en 2008, 2010 et 2012.

D'autres jeunes talents ont connu l'honneur d'une première convocation le 20 août : Sergio Reguilon (Séville FC), Eric Garcia (Manchester City), Mikel Merino (Real Sociedad), Oscar Rodríguez (Leganés), et Ferran Torres (Manchester City). Les trois derniers ont même vécu leur premier match officiel avec la Roja le même soir que Fati. Avec son "grand frère" et ami d'enfance Eric Garcia, défenseur de Manchester City de 19 ans, et avec toute la jeune garde espagnole, Ansu Fati a bien l'intention de marquer de son empreinte le présent de la Roja... avant d'exploser, bientôt, sur le plan mondial.

AFP