Allemagne - France, une affiche de rêve | PATRIK STOLLARZ / AFP

Allemagne – France : Une affiche 6 étoiles pour débuter la Ligue des nations

Publié le , modifié le

Quoi de mieux qu’un Allemagne – France pour remettre le bleu de chauffe, 53 jours après le sacre de Moscou, et lancer en grande pompe les débuts de la Ligue des Nations.

Une affiche six étoiles ! L'UEFA ne pouvait guère rêver mieux pour inaugurer sa Ligue des Nations, une nouvelle compétition sans grand enjeu mais qui se veut une vitrine du football européen. Habituée au gratin de la Bundesliga, l’Allianz Arena de Munich s’est dépêchée d’afficher complet pour accueillir deux équipes qui se sont succédé sur le toit du monde. Deux équipes aux ambitions identiques mais dans une position très différentes. L'équipe de Joachim Löw veut tourner la page d'une Coupe du monde stoppée prématurément dès le premier tour quand celle de Didier Deschamps veut surfer sur sa vague dorée. Malgré une douce euphorie dans les rangs tricolores, le sélectionneur français se veut méfiant. "Même s'ils ont connu une Coupe du monde difficile, l'Allemagne était un des favoris", a rappelé "DD" face à la presse, avant d'avertir ses troupes: "La motivation doit être là, le stade sera plein, c'est l'équipe d'Allemagne" et il ne faut surtout "pas rentrer sur la pointe des pieds".

"Rallumer le feu"

Surtout que la Mannschaft en a gros sur le cœur. En quelque sorte, c’est l’heure du rachat. « J'ai senti cette semaine une impatience positive chez les joueurs, a indiqué le sélectionneur Joachim Löw. Ils veulent faire mieux que ce que nous avons fait au Mondial. Durant ces deux entraînements nous avons eu une équipe très concentrée, on sent un changement d'état d'esprit. La qualité que nous avions ces dernières années, je suis convaincu que nous l'avons toujours mais il s'agit maintenant de l'exprimer sur le terrain. Il ne dépend que de nous de rallumer le feu. » Une occasion que Manuel Neuer compte bien saisir. « C'est la plus belle chose qui pouvait nous arriver, là nous allons pouvoir montrer ce que nous avons dans le ventre, avec plaisir et joie », fait savoir le gardien indéboulonnable de la Mannschaft et du Bayern.

Surfer sur le titre

Si les Allemands misent sur une décompression des Bleus, Deschamps a d’autres idées en tête. A commencer par l’Euro en 2020, un objectif loin et proche en même temps. Les champions du monde doivent "surfer sur ce titre-là et enchaîner", avance le capitaine des Bleus de 1998 qui a connu le doublé Mondial-Euro. Loin d‘être rassasiés, les Bleus veulent frapper fort. « L'Allemagne reste une grosse nation" mais "peu importe que ce soit un amical, la Ligue des nations ou je ne sais quoi. Il faut gagner, a asséné Antoine Griezmann dans L'Equipe. Peu importe la manière ». Si les actes suivent, les Bleus aborderont ce rendez-vous munichois sérieusement avant les festivités prévues dimanche au Stade de France lors de la réception des Pays-Bas.

Xavier Richard @littletwitman