Zidane Real Madrid banc
Zinedine Zidane (Real Madrid) donne ses consignes | GERARD JULIEN / AFP

Zidane passe son premier test européen à Rome

Publié le , modifié le

Le Real Madrid de Zidane n'a pas encore fait une croix sur la Liga mais l'avance du Barça n'incite pas à l'optimisme. Et si la Ligue des champions souriait à nouveau aux Merengues et à son nouvel entraîneur ? Premier élément de réponse mercredi lors du huitième de finale aller sur le terrain de la Roma.

Apprentissage accéléré

Tout va très vite pour Zinedine Zidane. Entraîneur de la réserve madrilène en décembre dernier, le Français va passer en moins de deux mois de la 3e division espagnol à la Ligue des champions. Un grand pas pour ce jeune entraîneur de 43 ans qui avait éclaboussé de sa classe la finale 2012 face au Bayer Leverkusen. Tout le monde garde en mémoire cette fantastique reprise de volée sous la barre. Pour ceux qui l'auraient oubliée, elle est diffusée avant chaque match du Real à Santiago Bernabeu. Aujourd'hui, "Zizou" s'exprime davantage avec les gestes et les mots qu'avec ses pieds. Aux commandes de l'équipe A depuis six semaines, il a déjà réussi à remettre le jeu et le plaisir au centre des débats. Le bilan en six matches est assez éloquent avec cinq victoires, un nul et 23 buts marqués pour 5 encaissés. Une entame parfaite pour attaquer les cols de 2e et 1ère catégorie. En effet, c'est maintenant que l'on va voir si les fondations de la maison blanche sont solides. La Roma mercredi, Malaga dimanche puis le derby madrilène le 27 février seront autant de révélateurs du potentiel de cette équipe pour cette fin de saison.

En route vers la "Undecima"​ ?

Ce premier match de C1 sur le banc excite déjà "ZZ". "Forcément, il y a une saveur particulière", a reconnu le technicien français qui estime ses troupes aptes à remporter un onzième trophée. "Oui, on est  préparés. Oui, on a envie de faire quelque chose d'important dans cette compétition et oui, on va se battre", a-t-il promis. Dans sa quête, Zidane a le soutien du vestiaire. "Il apporte beaucoup à l'équipe, de la confiance, du jeu", s'est  enthousiasmé cette semaine l'attaquant français Karim Benzema. "Il est proche des joueurs, il aime parler avec nous", a renchéri son compatriote Raphaël Varane. Le Real ira à Rome pour gagner mais sans Gareth Bale (mollet) et Pepe (pied). En revanche, Marcelo fait lui son retour dans le groupe et pourrait renforcer une ligne arrière pas très souveraine samedi contre l'Athletic Bilbao  en Liga (victoire 4-2). La Roma a elle aussi changé d'entraîneur, remplaçant Rudi Garcia au profit de Luciano Spalletti cet hiver. Et elle aussi espère aller loin en Ligue des champions pour sauver sa saison.