Arsene Wenger
L'entraîneur d'Arsenal Arsène Wenger | AFP - CARL COURT

Wenger: Arsenal n'est pas fatigué

Publié le , modifié le

L'entraîneur d'Arsenal, Arsène Wenger, ne voit "pas de signe majeur de fatigue" dans son équipe avant de se rendre à Naples, mercredi pour la 6e et dernière journée de Ligue des champions, où la qualification lui importe plus que la première place.

Craignez-vous la fatigue, après le match contre Everton (1-1)  dimanche, et allez-vous renouveler votre équipe?
Arsène Wenger
: "(Bacary) Sagna n'est pas prêt, (Lucas) Podolski aussi reste à  l'écart, je ne l'estime pas encore suffisamment en forme. J'emmène donc le même  groupe que dimanche. On peut se permettre un peu de rotation, mais la stabilité  de l'équipe est importante. Quand on joue autant de matches, des fois on a la  sensation que les jambes sont un peu fatiguées, et puis le match d'après vos  joueurs vous surprennent. Je ne vois pas de signe majeur de fatigue dans mon  équipe."

Vu vos derniers tirages au sort en 8e de finale, AC Milan ou Bayern  Munich, voulez-vous absolument terminer premiers?
A W
: "Nos priorités sont simples: un, nous qualifier, et deux, si possible  premiers, mais l'essentiel est de se qualifier."

Benitez a dit mardi midi que vous étiez peut-être le meilleur manager en  Angleterre, qu'en pensez-vous?
A W
: "Je prends ça comme un compliment, mais pas très au sérieux non plus, je  n'ai jamais su ce que voulait dire être le meilleur, on peut dire ça des 20  entraîneurs de Premier League. Nous nous sommes souvent affrontés, Benitez a  beaucoup d'expérience, c'est un manager très intelligent, je sais qu'il aura  bien préparé son équipe."

Ce match, et les deux déplacements à Manchester City et Chelsea qui  suivent, vont-ils conditionner votre saison?
A W
: "Demain oui, parce qu'il déterminera si nous continuons en Ligue des  champions ou pas, mais les deux autres pas vraiment, le championnat est un  marathon, nous serons dans la course quoi qu'il arrive. Ce qui compte c'est de  montrer nos forces."

Un nul vous suffit, comment allez-vous aborder ce match ?
A W
: "En voulant gagner, c'est la seule façon de l'aborder. Nous jouerons  notre jeu habituel, nous essaierons d'avoir la possession de balle."

Vous aviez suivi Gonzalo Higuain cet été, il a finalement rejoint Napoli  et vous avez pris Mesut Özil. Regrettez-vous de n'avoir pas recruté les deux?
A W
: "Suis-je content d'Özil ? Très! Sur Higuain, beaucoup de déclarations  étaient fausses cet été. Il a rejoint Benitez, il est en de bonnes mains. C'est  un joueur à surveiller, il est très dangereux, plus on joue loin de la surface  plus ce sera facile de le surveiller. Higuain est un bon buteur mais nous avons  (Olivier) Giroud, il a lui aussi à montrer qu'il était un bon buteur."

Craignez-vous le bouillant public du stade San Paolo?
A W
: "Cela fait partie des grands matches, on a l'habitude, on a joué partout  en Europe, on a connu ces ambiances, à Fenerbahçe, à Dortmund... La seule chose  qui compte pour nous est de faire un bon match, un match moyen ne suffirait pas  demain."

AFP