Shinji Kagawa
Shinji Kagawa bute sur Manuel Neuer | ANDREW YATES / AFP

United tient le Bayern en respect

Publié le , modifié le

Mené au score à l’heure de jeu, le Bayern Munich a réussi à quitter la pelouse d’Old Trafford avec un match nul (1-1) avantageux avant le quart de finale retour de Ligue des champions. Mais le favori de la C1 s'est fait peur et devra se montrer plus réaliste la semaine prochaine en Allemagne, sans Javi Martinez (suspendu), ni Bastian Schweinsteiger (expulsé).

Les Mancuniens ont bien failli réussir le hold-up parfait. Acculés dans leur camp, les hommes de David Moyes ont énormément subi, courant après la balle, encaissant les offensives du Bayern. Sans broncher, ils ont accepté de laisser la possession au Bayern pour n’attaquer que par à-coups. Et ça a bien failli payer.

Ribéry et Robben trop seuls

Car le Bayern n’a pas réussi à étouffer son adversaire comme il a pris l’habitude de le faire en championnat comme sur la scène européenne. La machine à gagner s’est comme enrayée face au bloc mancunien, dominatrice, certes, mais plutôt maladroite en attaque et incapable de se créer de grosses occasions. A la mi-temps, malgré un Franck Ribéry omniprésent dans son couloir gauche et délivrant un nombre incroyable de centres -qui ne trouvaient personne-, les Bavarois pouvaient ainsi se vanter de confisquer le cuir (78% de possession), mais restaient tenus en échec (0-0), et se voyaient même dominés par United au nombre de frappes cadrées (2 tirs à 1) !

Malgré une superbe frappe enroulée de Robben obligeant De Gea à se détendre (30e), les occasions les plus franches étaient d’abord anglaises, à l’image d’un Danny Welbeck particulièrement menaçant : un but refusé pour un pied haut (3e), et un face-à-face gagné par le portier allemand (40e) donnait de grosses sueurs froides à Pep Guardiola. Le technicien du Bayern ne pouvait se rassurer en voyant certains de ses leaders offensifs passer une soirée compliquée (Toni Kroos, Thomas Müller), et sa défense franchement fébrile face aux montées des Mancuniens.

Schweini voit rouge

A l’heure de jeu, Nemanja Vidic concrétisait le guet-apens en plaçant sur corner une jolie tête dans les filets de Neuer (58e, 1-0). Piqués au vif, les champions d’Europe en titre réagissaient moins de dix minutes plus tard : Mario Mandzukic, qui venait d’entrer en jeu, remettait de la tête une offrande à Bastian Schweinsteiger, lequel ne se privait pas pour fusiller De Gea (67e, 1-1).

Relancés, les visiteurs ne parvenaient pourtant pas à enflammer la fin de rencontre. Ils continuaient à buter sur le mur anglais, et devaient finalement se contenter d’un nul suffisant… mais pas forcément rassurant. Manchester United, mal en point et en cruel manque de confiance avant la rencontre, reste bien dans la course aux demi-finales, d’autant que le Bayern devra composer sans Javi Martinez ni Bastia Schweinsteiger. Ce dernier était sévèrement exclu à la 89e, un peu à l’image du match des siens : beaucoup d'engagement mais peu d'inspiration.