Cristiano Ronaldo essaie de passer Wayne Rooney
Cristiano Ronaldo (Real Madrid) essaie de passer Wayne Rooney (Manchester United) | AFP - Cesar Manso

United résiste au Real

Publié le , modifié le

Manchester United a réussi une belle performance en allant chercher un match nul (1-1) face au Real Madrid mercredi à Bernabeu, en 8e de finale aller de la Ligue des Champions. Après une belle première période qu'ils ont dominée, même s'ils ont encaissé un but contre le cours du jeu, le Real a été un peu plus chahuté par les Anglais dans une rencontre techniquement aboutie, et au cours de laquelle il y eut une kyrielle d'occasions.

MU contre le cours du jeu

Le Real débutait pied au plancher et mettait la pression sur des Mancuniens débordés par la vitesse des Madrilènes qui se procuraient plusieurs occasions nettes. D'abord par Di Maria dès la 4e minute, puis deux minutes plus tard sur une reprise de Coentrao qui trouvait le montant des cages de De Gea. Les Espagnols insistaient sur les côtés mais leur centre ne trouvaient pas toujours preneurs, Benzema seul en pointe se montrant plutôt peu inspiré pour négocier ces ballons. MU laissait venir et procédait par contres tranchants pour mettre le danger sur le but de Diego Lopez, fébrile sur sa ligne. Malgré la furia madrilène, les Anglais allaient concrétiser leur première véritable occasion. Sur un corner, Danny Welbeck profitait d'une erreur de marquage de Sergio Ramos pour expédier une tête décroisée et ouvrir le score (20e). 

Le Real réagit 

Le Real, piqué au vif, repartait à l'assaut du camp anglais, avec toujours beaucoup de rythme et d'engagement pour se créer des actions franches. Une reprise de Ronaldo en deux temps après un coup franc, échouait ainsi au ras du poteau droit (28e) du portier de Manchester. Ce même Cristiano Ronaldo parvenait tout de même à trouver la faille. Bien servi par un centre de la gauche de Di Maria, le Portugais ajustait une tête parfaite pour tromper le gardien des Red Devils (1-1 30e). 

Les deux équipes se rendaient suite coup pour coup. D'abord, un débordement de Van Persie sur la gauche et un centre tout près d'être repris par Welbeck, alors que Diego Lopez avait raté sa sortie. Un tir de Rooney, peu après, passait de peu à côté. Puis, pour le Real, une belle frappe d''Özil, après un contrôle orienté, était repoussée par De Gea. Ce même Özil débordait mais hésitait à tirer et finalement ne pouvait pas bonifier son ballon vers Cristiano Ronaldo. Le Portugais très remuant tirait ensuite au-dessus, puis échouait dans son duel sur une bonne intervention d'Evans.

Festival d'occasions

En deuxième période, le Real revenait avec de belles intentions offensives, mais Manchester prenait le parti de jouer plus haut, sans doute après avoir constaté combien la défense madrilène pouvait être parfois friable. Les Anglais mettaient les premiers le nez à la fenêtre, par Welbeck bien servi par Van Persie, puis par Rooney dont le centre était sorti du poing par Lopez. Réaction immédiate du Real par Di Maria, dont le premier tir était stoppé par De Gea, tandis que le deuxième tir frôlait le montant droit des buts anglais.

Les deux équipes se livraient un combat féroce, avec de la vitesse d'exécution, mais parfois dans un excès de précipitation ne prenaient pas le temps de construire au milieu. Le Real se créait une énorme occasion à l'heure de jeu, sur un ballon enroulé de Khedira pour la reprise de Coentrao sur laquelle De Gea intervenait du pied avec autorité.

Balles de match

Le match perdait un peu d'intensité alors que Higuain remplaçait un Benzema transparent. Les Madrilènes prenaient un peu plus de recul pour poser leur jeu. Ronaldo échouait de peu à reprendre un centre d'Higuain. Le ballon allait d'un but à l'autre, et le match était plusieurs fois près de basculer. Dans la dernière minute, les deux équipes s'offraient deux balles de match: par Cristiano Ronaldo bien servi par Modric, qui échouait sur la défense mancunienne, puis par Van Persie dont la frappe était repoussée par Lopez.

Toutes les tentatives restaient vaines et les deux équipes se séparaient, au terme d'une rencontre de bon niveau, sur un score logique au nombre des occasions, qui donne un léger avantage à Manchester United dans l'optique du match retour. Mais le Real, qui aurait pu s'en sortir avec davantage de réussite et qui fait de cette compétition son objectif défendra sans doute ses chances jusqu'au bout.

"Je pense que sur le match retour, c'est du 50-50", a expliqué Mourinho, l'entraîneur madrilène. "Ils ont réussi à marquer ce soir à l'extérieur, mais nous en sommes aussi parfaitement capables. De plus,  je ne pense pas que vu la culture anglaise, ils jouent le match retour à  domicile retranchés dans leur camp comme ils l'ont fait en seconde période", a-t-il indiqué.

RETROUVEZ LES RESULTATS DE LA LIGUE DES CHAMPIONS

Christian Grégoire