Zlatan Ibrahimovic expulsé face à Chelsea
L'expulsion de Zlatan Ibrahimovic a changé la face du match face à Chelsea (PSG) | Ben Queenborough/BPI/RE/REX/SIPA

Un match de suspension pour Ibrahimovic, trois pour Aurier

Publié le , modifié le

Zlatan Ibrahimovic (Paris SG) a écopé d'un match de suspension après son carton rouge contre Chelsea en Ligue des champions, tandis que Serge Aurier (Paris SG) a été suspendu trois matches pour avoir insulté l'arbitre de cette rencontre sur les réseaux sociaux, a indiqué l'UEFA.

La sanction contre "Ibra" reste dans la norme et le Suédois manquera donc  le quart de finale aller de la Ligue des champions, mais pas le retour. Celle  contre Aurier est inédite, car c'est la première fois que l'instance  disciplinaire de l'UEFA devait gérer un tel cas. Lors du 8e de finale retour de C1 contre Chelsea (2-2 a.p.; aller: 1-1), au  bout d'une demi-heure de jeu à Stamford Bridge, Ibrahimovic avait taclé le  milieu Oscar en le percutant à hauteur de la cheville droite. Il avait pris un  carton rouge direct.

"Zlatan" avait déjà écopé d'un carton rouge en tour à élimination directe  il y a deux ans, contre Valence en 8e de finale aller (2-1), et avait été  sanctionné de deux matches de suspension, réduits à un seul en appel, pour un  geste qui semblait cependant plus dangereux que celui contre Chelsea. "Ibra" pourrait connaître d'autres tracas disciplinaires, en France cette  fois, jeudi soir. La commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) décidera de convoquer ou non l'attaquant en raison des  propos injurieux lancés après la défaite parisienne à Bordeaux dimanche (3-2).  "En quinze ans, je n'ai jamais vu un tel arbitre. Dans ce pays de merde. Ce  pays ne mérite pas le PSG", avait lâché le colosse (1,95 m; 95 kg), ajoutant un  "putain de trou du cul!".

S'il est convoqué, il risque ensuite jusqu'à quatre matches de suspension  en France. Aurier, forfait sur blessure pour le déplacement à Chelsea en 8e de finale  retour de C1, avait diffusé sur sa page Facebook une vidéo, juste après la  qualification décrochée par ses coéquipiers, où on le voyait exulter devant sa  télévision au coup de sifflet final en hurlant: "Ici c'est Paname, arbitre sale  fils de pute", en référence au Néerlandais Bjorn Kuipers, qui avait notamment  exclu "Ibra". Il l'avait également qualifié de "tête de chou-fleur". Le latéral  ivoirien avait ensuite présenté des excuses sur Twitter.

AFP