Bernardo Silva
Bernardo Silva a ouvert le score face à Tottenham | GLYN KIRK / AFP

Ultra-réalistes, les Monégasques s'imposent face à Tottenham (2-1)

Publié le , modifié le

Monaco a confirmé son excellent début de saison en allant s'imposer à Wembley face à Tottenham (2-1). Grâce à une première mi-temps parfaitement maîtrisée et ponctuée par les buts de Bernardo Silva et Thomas Lemar, les Monégasques lancent parfaitement leur campagne européenne et profitent du nul entre le Bayer Leverkusen et le CSKA Moscou pour prendre la tête du groupe E.

Et puis, Wembley s'est tu. Dans l’attente de la livraison de son nouveau stade et avec un White Hart Lane en travaux, Tottenham a fait du temple du football sa résidence principale pour les joutes européennes cette saison. Une grande première pour les supporters des Spurs qui n’ont pas mis longtemps à s’emparer des lieux, faisant vibrer les poils et les tribunes comme celles de Louis-II ne l'ont jamais vécu. De quoi faire frémir des Monégasques face au favori de ce groupe E. Puis un coup de génie de Bernardo Silva au quart d’heure de jeu pour l’ouverture du score a fait tomber Wembley dans un silence de cathédrale, comme si les supporters de Tottenham avaient compris que ce Monaco-là était bien parti pour leur jouer un mauvais tour.

Une mi-temps (pr​esque) parfaite

Portés par leur public, les joueurs de Mauricio Pocchetino entament tambours battants ce match. Un sauvetage de Raggi sur une frappe de Son (7e) puis un cafouillage dans la surface de Subasic (15e) font passer quelques sueurs froides dans le dos des supporters Monégasques. L’ASM laisse finalement passer l’orage avant que Leonardo Jardim ne mette en place son plan diabolique. Sur une récupération haute de Fabinho, Bernardo Silva se régale dans la défense de Tottenham et s'en va marquer seul comme un grand d’une belle frappe enroulée du gauche (17e). Une ouverture du score qui change totalement la physionomie de ce match. Bousculés, les Monégasques s’organisent et font totalement déjouer cette équipe de Tottenham avant le coup de grâce. Sur un centre de Djibril Sidibé côté gauche, Thomas Lemar profite d’un contre favorable dans la surface pour fusiller Hugo Lloris d'un missile du gauche aux cinq mètres (31e). Le break est fait pour des Monégasques ultra-réalistes, marquant sur leurs deux seuls tirs de la première période.

Comme l’impression qu’il ne peut rien leur arriver, les joueurs de Leonardo Jardim régalent et impressionnent par leur maîtrise, leur sérénité et leur efficacité face à des Spurs totalement impuissants techniquement. Lemar et Bernardo Silva on fire, un duo Fabinho-Bakayoko infranchissable et une charnière centrale qui fait déjouer Harry Kane… Il ne manquait finalement qu’un Falcao un peu plus rugissant pour conclure une mi-temps presque parfaite. Presque car sans solutions dans le jeu, les Spurs s’en sont remis à un coup de pied arrêté pour revenir au meilleur des moments. Toby Alderweireld surgit au premier poteau sur un corner de Lamela pour placer une tête imparable (45e). De quoi redonner espoir aux 87000 spectateurs de Wembley, bien plus calmes qu'en début de match.

Monaco fait le ​dos rond

Comme prévu, après une première mi-temps très moyenne, les Spurs sont repartis à fond la caisse, probablement revigorés par la réduction du score juste avant le retour aux vestiaires. Dele Alli inquiète une première fois Subasic d’une superbe frappe des 18 mètres sortie d’une claquette par le gardien Croate (49e). Le début d’une domination sans partage des Spurs, qui enchaînent corners et pression de tous les instants sur des Monégasques qui font le dos rond, bien aidés par une charnière Jemerson/Glik très solide et un Fabinho de gala. Les hommes de Jardim ne voient plus la partie de terrain d'Hugo Lloris mais subissent sans jamais plier, face à des Spurs dominateurs mais totalement maladroits dans le dernier geste, à l’image de cette énorme occasion d'Harry Kane. Profitant d’un bon travail de Vincent Janssen, l’attaquant Anglais, pourtant bien placé au point de penalty, envoie un cachou immonde facilement capté par Subasic (79e). Signe que Tottenham n'y arrivera pas, ce qu'ont bien compris ses supporters qui quittent au fur et à mesure le stade à l'approche du temps additionnel.

Un an et demi après son succès de prestige à l'Emirates face à Arsenal, Monaco signe son retour dans la plus belle des compétitions européennes par un nouveau gros résultat en terres Londoniennes. Invaincu cette saison en championnat, le club de la Principauté vient également d'imposer sa patte sur la scène continentale et montre qu'elle sera un candidat très sérieux à l'un des deux tickets pour les huitièmes de finale. Cerise sur le gâteau, avec ce succès, l'ASM s'empare de la tête du groupe E puisque le Bayer Leverkusen et le CSKA Moscou se sont séparés sur un match nul (2-2). Mehmedi et Calhanoglu ont ouvert le score pour les Allemands, avant que les Russes ne reviennent au score par l'intermédiaire de Dzagoev et Eremenko.

Mathieu Aellen