Lewandowski Juve bayern
Lewandowski tente de prendre de la hauteur | AFP

Tout reste permis pour la Juve face au Bayern

Publié le , modifié le

Malmenée par le Bayern Munich avant de se ressaisir lors du 8e de finale aller (2-2), la Juventus Turin peut toujours nourrir quelques espoirs de qualifications. Finaliste de la dernière édition, la "Vieille Dame" devra néanmoins sortir un très grand match pour espérer prendre le dessus sur le favori allemand.

La pression repose clairement sur les épaules des Bavarois, donnés favoris de ce duel qui se disputera en outre à domicile. Coupables d'un certain relâchement à la fin du match aller, les hommes de Pep Guardiola se savent cette fois attendus au tournant. Ce n'est pas pour rien que le stratège catalan a qualifié cette rencontre de "finale". Sorti par le Real et le Barça dans le dernier carré lors des deux dernières saisons, le Bayern ne cache pas ses ambitions d'un sixième sacre européen, le dernier remontant à 2013.

Larges vainqueurs ce week-end du Werder Brême (5-0), les coéquipiers de Franck Ribéry ont tout intérêt à respecter leur adversaire italien. Reine du contre, la Juve n'a pas besoin de garder le ballon pour remporter un match, et sait parfaitement exploiter les failles adverses. Selon Thomas Müller, "il faut prendre la Juve à la gorge d'entrée et saisir rapidement les occasions de but" face au champion d'Italie.

Lahm très prudent

Offensivement, il ne fait aucun doute que le Bayern a des arguments. Müller et Robert Lewandowski ont inscrits 61 buts à eux deux cette saison, et d'autres comme Douglas Costa, Kingsley Coman, Franck Ribéry et Arjen Robben peuvent perturber le rideau défensif des Bianconeri. Mais la vigilance sera de mise. "On ne peut se permettre la moindre erreur, il faudra rester concentré durant 90 minutes", a prévenu le capitaine Philipp Lahm.

Pouvant compter sur des joueurs talentueux à l'image de Paul Pogba, les vice-champions d'Europe vendront chèrement leur peau. Et l'expérience de vieux briscards tels que Patrice Evra qui comptera 102 matches en C1, peut également jouer lors d'une telle rencontre. "Je crois que le match aller a surtout servi à montrer que nous aussi, nous pouvions leur faire mal, a commenté l'international français. Maintenant, nous savons que même le Bayern est vulnérable", a affirmé Evra à la Gazzetta.

L'expérience de la Vieille Dame

Depuis leur match aller, les Turinois restent sur trois victoires en Serie A et restent avec une série de 18 succès et un nul, d'incontestables leaders avec trois points d'avance sur Naples. Défensivement, les Bavarois savent qu'ils auront fort à faire face à la muraille italienne symbolisée par l'inusable Gianluigi Buffon, qui n'a plus encaissé le moindre but depuis 926 minutes.


Toutefois, la Vieille Dame risque de pâtir des absences de joueurs clés que sont le milieu Claudio Marchisio, l'attaquant Paulo Dybala ou encore le défenseur Giorgio Chiellini. Mais rien n'est joué d'avance.

Romain Bonte