Thiago Alcantara : retour héroïque en Bavière

Thiago Alcantara : retour héroïque en Bavière

Publié le , modifié le

Vainqueur écrasant hier soir du FC Porto en quart de finale retour de Ligue des Champions, le Bayern Munich a pu compter sur le retour en grâce de son relayeur espagnol, Thiago Alcantara. Longuement éloigné des terrains à cause d’une grave blessure au genou gauche, Alcantara a livré une prestation impressionnante, étant le fer de lance du jeu magnifique proposé par les Bavarois, une semaine après leur déroute surprise au Portugal. Thiago Alcantara, c’est le produit chouchou de Pep Guardiola, et lorsqu’il nous offre de telles performances, aucune objection n’est quasiment possible.

29 mars 2014 – Le Bayern Munich est déjà sacré Champion de Bundesliga après une série stratosphérique de 19 victoires consécutives… Ce jour-là, deux événements se produisent. Bien qu’il s’agisse d’une mauvaise surprise, le premier est sans conséquence à savoir qu’Hoffenheim parvient à tenir en échec l’ogre Bavarois (3-3) à l’Allianz Arena. Le deuxième est beaucoup plus grave, bien plus lourd de conséquences et viendra gâcher la fête. Thiago Alcantara, alors pierre angulaire de l’entrejeu de Pep Guardiola, sort sur blessure à la 25e. Le genou droit étant touché, l’espagnol ne reverra plus le gazon jusqu’à début avril de cette année suite à une succession de rechutes et d’opérations. Un an est passé sans voir les prouesses de l’ancien relayeur du Barça. Hier, en Ligue des Champions, il a rayonné sur le match contre Porto par son aisance technique, sa vision du jeu hors du commun, et le tout ponctué par l’ouverture du score de la tête qui se révélera salvatrice pour un Bayern en mode destruction massive (victoire 6-1).

Pep Guardiola, l'entraineur du Bayern Munich, voue une affection très particulière pour son poulain, Thiago Alcantara.
Pep Guardiola, l'entraineur du Bayern Munich, voue une affection très particulière pour son poulain, Thiago Alcantara.

Le "chouchou" de Pep Guardiola

Thiago Alcantara, Pep Guardiola en avait fait sa priorité, son choix numéro un lors du mercato estival 2013. Les observateurs, à l’époque, se posaient beaucoup de questions d’ailleurs sur l’estime que portait le technicien espagnol à l’encontre du meneur de jeu du Barça. Pas forcément exceptionnel mais déjà très à l’aise techniquement, Alcantara débarquait au Bayern Munich, alors Champion d’Europe en titre, avec le statut d’un joueur qui devait tout prouver, surtout vis-à-vis des supporters. Et très rapidement, ils se sont ralliés à leur entraîneur qui confia les reines du collectif Bavarois au génie espagnol. Auteur de gestes de grande classe, et véritable chien de garde enragé courant sur tous les ballons, Thiago fait vite l’unanimité.

Sa longue et grave blessure contractée en mars 2014 sonnera alors comme une immense frustration, un vrai coup dur, alors qu’il s’imposait de plus en plus comme le pilier du milieu de terrain du Bayern, au côté des excellents Bastian Schweinsteiger et Tony Kroos, aujourd’hui au Real Madrid. De retour à la compétition depuis le 4 avril dernier et une entrée en jeu face au Borussia Dortmund, il prouve une fois de plus qu’un an d’absence ne l’empêchera pas de redevenir le fabuleux maître à jouer qu’il était avant. Hier soir, l’entrejeu du FC Porto en a fait les frais. Omniprésent à la récupération, propre comme jamais à la relance et techniquement au-dessus du lot, il a offert sa meilleure performance depuis plus d’un an.

Thiago Alcantara, ici violemment taclé par Ivan Marcano, a surclassé le milieu de terrain du FC Porto.
Thiago Alcantara, ici violemment taclé par Ivan Marcano, a surclassé le milieu de terrain du FC Porto.

Alcantara, l’âme du jeu Catalan au service du collectif bavarois

Thiago Alcantara, c’est à la fois le mixe entre le milieu de terrain moderne capable de défendre et se porter vers l’avant rapidement, mais aussi celui dont la fibre a été conçue par la formation Barcelonaise qui fournit à ses pépites cette faculté ultime de voir et anticiper le jeu avant tout le monde. Le Bayern Munich, dans la configuration d’hier soir, et avec un Thiago Alcantara retrouvé, est impressionnant. Et il ne fait aucun doute que l’ex-joueur du Barça se donnera corps et âme pour empêcher son ancien club de remporter le titre suprême européen, au profit, évidemment, de son nouveau terrain de jeu à savoir le gazon bavarois…

Quentin Ramelet @Quentin_Ramelet