Fabinho, buteur du soir pour l'AS Monaco
Fabinho, buteur du soir pour l'AS Monaco | VALERY HACHE / AFP

Solide devant Villarreal, Monaco rejoint le PSG et l'OL en Ligue des Champions

Publié le , modifié le

Solide det victorieuse (1-0), l'AS Monaco s'est qualifiée pour la Ligue des Champions. Battus la saison dernière par Valence au même stade de la compétition, les Monégasques ont fait preuve d'une belle maturité pour contenir une équipe de Villarreal peu dangeureuse. C'est la première fois qu'un club Français se qualifie depuis que le troisième de Ligue 1 est obligé de disputer le tour préliminaire et les barrages de Ligue des Champions.

Que les obsédés du coefficient UEFA sabrent le champagne: il y aura trois club français en Ligue des Champions cette saison ! Au-delà de la boutade, la qualification de l'AS Monaco est une vraie bonne nouvelle pour le football français. Faut-il encore désormais que Monégasques et Lyonnais soient au niveau et engrangent des victoires (et la qualification pour les 8es ?) pour accompagner le plus loin possible un Paris Saint-Germain appelé à disputer les joutes européennes du printemps. Toujours est-il qu'en rendant muette Villarreal, Monaco s'est offert une place parmi le gratin européen. Le tirage au sort, prévu jeudi (18 heures à...Monaco), décidera d'une partie de l'avenir européen des joueurs monégasques, parisiens et lyonnais mais voir trois clubs de l'Hexagone est une première depuis 2012/2013 (Paris, Montpellier et Lille).

Deux miracles et un penalty litigieux

On l'a dit, ce Monaco-Villarreal n'a pas été le match de l'année. La première occasion franche de la partie arrive à la demi-heure de jeu et elle est monégasque. C'est aussi le premier miracle d'une partie qui en comptera deux. Parti sur la droite, Nabil Dirar centre pour Thomas Lemar au point de penalty. La reprise de celui-ci passe entre les jambes du portier espagnol, Sergio Asenjo, mais est ralentie par ses fesses et lui permet de sauver son club (31'). Villarreal a de la réussite mais le sort lui rend la monnaie de sa pièce quand Santos Borré va défier Subasic mais qu'il bute sur la main de ce dernier qui ne fait que freiner le ballon. Il faut un retour salvateur de Jemerson pour devancer l'attaquant du sous-marin jaune (40'). L'ASM se fait décidément peur en fin de première période, Raggi aurait pu se voir siffler un penalty pour une main dans la surface.

La deuxième période est insipide tant Villarreal peine à trouver la faille dans une défense monégasque solide. Les Espagnols mettent la pression au retour des vestiaires mais sans pour autant inquiéter Subasic. Louis II peut faire la fête, plus les minutes passent, plus il apparaît évident que Villarreal n'inscrira pas les deux buts nécessaires à sa qualification. Pire, l'arbitre de la rencontre siffle un penalty pour une main peu évidente de Mateo Musacchio . Fabinho ne tremble pas et transforme (90'). Leonardo Jardim peut être satisfait, lui qui avait tout misé sur ce barrages de Ligue des Champions. Oui Monaco sera parmi les grands d'Europe cette saison.