Diego Simeone
L'entraîneur de l'Atletico Madrid, Diego Simeone | AFP - JAVIER SORIANO

Simeone : "une opposition de styles"

Publié le , modifié le

L'entraîneur de l'Atletico Madrid Diego Simeone a promis mardi un "match passionnant" et une "opposition de style" face au FC Barcelone mercredi soir en quart de finale retour de la Ligue des champions.

L'ambiance fervente du stade Vicente-Calderon peut-elle influer sur le résultat ?
Diego Simeone
: "J'ai été joueur: il y a des stades différents et celui-ci en est un.  Ici, quand les gens s'en mêlent, cela diffuse de l'énergie. Celle que nous  déployons sur le terrain pour faire avancer les choses est déterminante mais  nous avons aussi besoin d'énergie positive de la part du stade."

Avant ce match décisif, y'a-t-il un risque que l'Atletico s'essouffle au  terme d'une saison aussi intense ?
D S
: "Même après un championnat aussi exigeant, la Ligue des champions, la  Coupe du Roi, c'est fantastique d'être là. Bien sûr c'est difficile mais nous  sommes toujours en course. C'est grâce aux efforts consentis par les joueurs et  à notre travail d'équipe. Nous avons toujours compté sur les joueurs qui ont eu  moins de temps de jeu parce qu'ils seront importants jusqu'au bout. Nous avons  beaucoup fait tourner dans la partie la plus importante du terrain, le milieu,  là où les matches se jouent, et l'équipe a toujours répondu présent."

A quel type de rencontre vous attendez-vous après les quatre matches  nuls entre les deux équipes depuis le début de saison ?
D S
: "C'est une très belle confrontation, je m'attends à un match passionnant  entre deux manières de jouer différentes. Eux avec la possession du ballon,  leur talent, leur histoire, et nous avec humilité, travail et contre-attaque.  On verra qui sera le plus fort dans cette opposition de styles. Ce sera un  match fantastique à voir, un des plus beaux de la Ligue des champions."

Le but inscrit à l'aller vous donne-t-il un ascendant ?
D S
: "Ce résultat est un petit avantage mais face à l'histoire et aux  caractéristiques du Barça, ça ne vaut rien. Ils jouent toujours de la même  manière, pour marquer des buts et non pas pour protéger leur cage. Ils doivent  marquer mais je ne pense pas que la pression les effraie."

Laquelle des deux équipes a le plus de pression ? Le Barça en raison de  son passé ou bien l'Atletico, qui n'a plus joué de demi-finale de C1 depuis 40  ans ?
D S
: "Je ne crois pas qu'il y ait de la pression mais plutôt une  responsabilité. C'est notre responsabilité d'aller de l'avant avec ce match  important, et celle de Barcelone est de poursuivre. La pression, seuls l'ont  ceux qui n'ont pas d'argent pour nourrir leurs enfants. Les deux clubs ont,  chacun à leur manière, une responsabilité identique."

AFP