Lionel Messi - barcelone
Lionel Messi a assisté à la déroute du Barça depuis le banc de touche | AFP - LLUIS GENE

Sans Messi, ce n’est plus le même Barça

Publié le , modifié le

Privé de Lionel Messi, blessé, Barcelone n’a rien pu faire pour s’opposer à la démonstration du Bayern Munich (3-0 mercredi soir et 7-0 sur l’ensemble des deux matchs). Dans les deux camps, vainqueurs comme vaincus ont reconnu que son absence avait quelque peu modifié le cours de la rencontre. Même si de l’avis de tous, il n’aurait pas pu renverser ce Bayern là à lui seul.

A lire aussi : "La Germa-mania s'empare de la presse"

Mercredi soir le Camp Nou a connu un premier coup de froid. Avant même le coup d’envoi de la rencontre ! Annoncé comme titulaire sur la liste de joueurs de Tito Vilanova, c’est pourtant bien sur le banc que Lionel Messi a débuté la rencontre. Touché à la cuisse face au PSG lors du quart de finale aller de la Ligue des champions au Parc des Princes, le quadruple ballon d’or traîne depuis plusieurs semaines cette vilaine blessure. Souvent remplaçant lors des dernières sorties de son club, l’Argentin n’est même pas entré sur le terrain. Et a assisté depuis la touche à l’élimination de son équipe.

Pourtant, Messi avait montré des signes rassurants samedi dernier en Liga face à l’Athletic Bibao. Une passe décisive et un but de grande classe avaient laissé espérer son retour en tant que titulaire. Avec la "Pulga" en pleine forme, qui sait de quoi ce Barça était capable ? Et partout en Catalogne, on se mettait à rêver de cette folle "remontada" (remontée). Mais avec sa pièce maîtresse sur le banc, il est très vite apparu que les Blaugrana ne seraient pas en mesure de faire leur retard.

Si le match face à Bilbao avait été rassurant, c’est mardi – à l’entraînement – que les choses se sont corsées pour le meilleur buteur de l’histoire du Barça. "Mardi, il s'est entraîné et il ne se sentait pas bien, a expliqué Vilanova. Il a pensé qu'il ne pourrait pas aider l'équipe. Il ne pouvait pas être explosif. J’ai aussi parlé avec les médecins. On a décidé qu'on verrait aujourd'hui" (ndlr : mercredi). Et d’ajouter un brin désabusé: "Il était sur le banc au cas où il aurait pu aider l'équipe mais ça n'a pas été le cas".

Évidemment l'absence de Messi s'est fait ressentir

En effet, il n’y avait aucune raison à risquer d’aggraver sa blessure au vu de l’évolution du match. Sans son dynamiteur habituel, le Barça n’est jamais parvenu à percer la muraille du champion d’Allemagne. Et s’il a montré un visage valeureux (0-0) à la pause, il a fini par céder en seconde période. Le trio offensif Cesc Fabregas, David Villa et Pedro était insuffisant pour créer l’exploit.

Mais Messi aurait-il pu changer quelque chose à l’issue de la rencontre. Pas sûr selon Gérard Piqué. "Le fait que Lionel Messi, le meilleur joueur au monde, n'ait pas pu évoluer ce soir sur la pelouse a été l'un des facteurs du résultat, admettait le défenseur - auteur d'un csc sur le deuxième but du Bayern, mais je ne pense pas que s'il avait été parmi nous cela aurait changé grand-chose". Même son de cloche du côté de Sandro Rosell, le président du FC Barcelone. "Évidemment l'absence de Lionel Messi s'est fait ressentir mais les autres joueurs ont relevé le défi."

Du côté des vainqueurs, malgré une satisfaction évidente (7-0 sur l’ensemble des deux matchs !), on reconnaissait objectivement que l’absence de Messi avait facilité la victoire. Barcelone. "Sans Messi, ça fait une sacrée différence, commentait un Jupp Heynckes fair-play au terme de la rencontre, il faut aussi tenir compte de cela. Quand Messi  ne peut pas jouer, ça change les choses. Il est un joueur fondamental pour le Barça." Fondamental oui mais pas super-héros. Même en pleine possession de ses moyens et malgré le fantasme de quelques supporteurs déçus, il paraît évident que Messi n'aurait pas pu changer le cours de l'histoire en étant titulaire. Mercredi soir, le Bayern était si "Kolossal" une fois de plus qu’il n’y avait sans doute rien à faire. Avec ou sans Messi.