Samir Nasri sous le maillot du FC Séville
Le joueur français du FC Séville, Samir Nasri | AFP - CRISTINA QUICLER

Samir Nasri ne veut plus entendre parler de l'équipe de France

Publié le , modifié le

Après la victoire du FC Séville contre l'OL (1-0), Samir Nasri a réitéré son choix de ne plus porter le maillot bleu de l'équipe de France. Et a donné sa version des faits sur son départ de Manchester City.

Samir Nasri revit à Séville. L'ancien Marseillais a quitté l'Angleterre et Manchester City, malgré la volonté de Pep Guardiola de le conserver, pour rebondir au FC Séville sous la houlette de Jorge Sampaoli. Dans ce club, qui a l'habitude de faire briller les joueurs tricolores (Kevin Gameiro, Benoit Trémoulinas...) ou d'anciens pensionnaires de Ligue 1 (Grégory Krychowiak), il aligne les performances de choix depuis le début de la saison. Contre l'OL mardi soir, il a encore brillé et a même obtenu un penalty qu'a manqué le jeune Argentin Luciano Vietto. A la fin de cette rencontre de Ligue des champions, il a pu faire passer quelques messages au micro de BeIn Sports.

Les Bleus, c'est terminé

Après la polémique de sa non-sélection lors de la Coupe du monde 2014, sa compagne de l'époque avait tenu des propos insultants envers Didier Deschamps. Le joueur, lui, avait été marqué par ce choix et sur le coup de la déception avait déclaré que l'équipe de France ne le rendait "pas heureux". Deux ans après, Samir Nasri n'a toujours pas changer d'avis sur l'équipe de France. Il ne veut plus en entendre parler. "C'est une volonté de ma part, quelque chose que je ne veux plus (jouer en équipe de France). Parce que j'ai beaucoup souffert. Je ne dis pas que je suis exempt de tout reproche mais ma famille a été affectée. Ne pas avoir été sélectionné pour le Mondial 2014 a été une grande déception parce que j'avais tout fait sur le terrain pour y être. (...) C'est quelque chose que j'ai pris à titre personnel", a-t-il rappelé. 

Partir de City, c'est lui

Il a ajouté que son départ de City était son choix. On ne l'a pas mis dehors. Au moment de l'arrivée de Pep Guardiola, les rumeurs ont fait état de la volonté de l'entraîneur espagnol de se séparer du joueur. Une version que l'ancien joueur d'Arsenal a réfutée. "Contrairement à ce que les gens disent, Pep (Guardiola, entraîneur de Manchester City) a voulu que je reste jusqu'à la dernière minute, mais je voulais jouer tous les matches, toutes les minutes et c'est pourquoi j'ai fait ce choix fort de Séville", a-t-il assuré. "Aujourd'hui, j'ai envie de m'épanouir et de retrouver le plaisir de jouer au football", a-t-il conclu. Ce choix est pour l'instant payant puisqu'à 29 ans, il est en train de s'imposer comme l'une des pièces maîtresse de ce FC Séville, triple champion d'Europe (Europa League) en titre, qui a fait tomber l'OL.

Lire aussi : L'OL s'incline à Séville

Benoit Jourdain @BenJourd1