Cristiano Ronaldo
L'ailier du Real Madrid, Cristiano Ronaldo | AFP - JOHN MACDOUGALL

Ronaldo s'offre le record

Publié le , modifié le

Cristiano Ronaldo a marqué son 15e but en Ligue des Champions cette saison en demi-finale face au Bayern Munich. Le Portugais est désormais seul meilleur buteur de l'histoire de la C1 sur une saison. Il dépasse Lionel Messi et José Altafini et entre dans la légende de la compétition.

Il l'avait dans les crampons. Ce n'était qu'une question de temps. Cristiano Ronaldo était à un but du record historique de buts sur une saison en Ligue des Champions. Le Portugais du Real Madrid aura attendu 34 minutes pour dépasser Lionel Messi (2011-12/FC  Barcelone) et José Altafini "Mazzola" (1962-63/AC Milan) et inscrire son 15e but de la saison sur la scène européenne. En fin de rencontre, il a même porté son total à 16 grâce à un coup-franc qu'il judicieusement tiré sous le mur bavarois. Arme fatal du Real, CR7 a été le dernier étage de la fusée madrilène. Assez discret durant la première demi-heure, il a attendu son moment. La première contre-attaque du Real, celle où il a pu faire parler sa puissance et avaler les mètres. C'est lui qui a été à la finition d'un mouvement initié par Angel Di Maria, relayé par Benzema et Bale.

Face à Manuel Neuer, contre qui il avait manqué un penalty décisif en demi-finale de la C1, il y a deux ans, il n'a cette fois pas tremblé. Un quinzième but qu'il a fêté tout sourire en mimant le nombre 15 avec ses mains. Quelques minutes plus tard, sa volée du gauche de 35 mètres est passée au dessus des cages désertées par Neuer, la faute à un rebond trop haut. Le 16e but n'était pas pour tout de suite. Il allait attendre la 90e minute et un coup-franc qu'il avait lui-même provoqué. L'apothéose d'une soirée historique. Pour le joueur, son club (13e finale de Coupe d'Europe) en route vers la "Decima" et pour le Bayern qui s'est incliné pour la première fois 4-0 sur sa pelouse dans un match européen.

Le tweet d'OptaFranz

Un triplé et le Mondial?

Avec ce doublé, Ronaldo a définitivement fait oublier sa blessure qui l'avait handicapé durant trois semaines ce printemps. Le joueur est désormais lancé vers une fin de saison qui peut être dantesque. Le Portugais et son club peuvent encore tout gagner. Déjà vainqueur de la Coupe du Roi, le Real est encore en course en championnat et fonce vers Lisbonne où se disputera la finale de la Ligue des Champions. Ce jour-là, Ronaldo pourra se rapprocher un peu plus du record de buts de Raul dans les compétitions européennes. Le buteur espagnol, l'ancien idole de Bernabeu, s'était arrêté à 71, Ronaldo en est à 66. Depuis le début de la saison, le double Ballon d'Or a inscrit 49 buts en 43 rencontres. Des chiffres étourdissants qui ne doivent pas faire oublier la principale motivation de CR7 : soulever des trophées. "Je crois que les records sont faits pour être battus. Mais ce n'est pas ma  priorité parce que je crois que ces choses se font de manière naturelle.  L'important sera de gagner des titres", avait souligné Ronaldo mi-septembre, au  moment de signer sa prolongation de contrat - avec un record là encore de rémunération avec 17 millions d'euros par mois - jusqu'en 2018.

S'il venait à marquer à nouveau le 24 mai prochain en finale à Lisbonne, Ronaldo sait qu'il ferait faire un grand pas à son club dans la quête de la "Decima", cette 10e Coupe d'Europe tant désirée dans la capitale espagnole. La Ligue des champions, Ronaldo l'a déjà gagnée. C'était en 2008 et c'était sous le maillot de son précédent club, Manchester United. Or, depuis son  arrivée à Madrid en 2009, il n'a pas dépassé le stade des demi-finales dans cette compétition. Cette année lui et son équipe ont dépassé cette étape sur laquelle il butait depuis trois ans. Il reste une marche à gravir et comme il le disait au moment de sa prolongation, "je n'ai pas de doute qu'un jour ou l'autre nous gagnerons la Decima et, comme nous avons de grands joueurs, un grand entraîneur, je suis convaincu que ce sera cette année". Ce n'est pas encore fait, mais le Real n'a jamais été aussi proche. Ronaldo, lui, veut croire en son destin avec les Merengue, avant de s'attaquer à un autre dossier, le Mondial.

Benoit Jourdain @BenJourd1