Benzema Ronaldo
Les joueurs du Real Madrid, Karim Benzema et Cristiano Ronaldo | MAXPPP - TOLGA BOZOGLU

Ronaldo, Rooney, Benzema à la fête

Publié le , modifié le

La première soirée de la Ligue des Champions de la saison 2013-2014 a été un feu d'artifice pour les attaquants. Six buts pour le Real, quatre à Manchester, trois à Munich, quatre à Paris. Au total, 30 buts en 8 rencontres et parmi ces buteurs, trois ont encore fait gonfler leurs impressionnantes statistiques. Ronaldo a inscrit un triplé et prend déjà la tête du classement des buteurs, Benzema a lui mis un doublé, tout comme Wayne Rooney, qui a atteint la barre des 200 buts avec les Red Devils.

Ronaldo, la machine déjà à fond

Le joueur du Real Madrid, Cristiano Ronaldo
Le joueur du Real Madrid, Cristiano Ronaldo

Cristiano Ronaldo n'a pas perdu de temps à retrouver la forme. Si en Liga, il n'affiche pas sa moyenne habituelle (2 buts en 4 rencontres), en Ligue des Champions, CR7 a frappé fort. Et ce sont les défenseurs de Galatasaray qui ont dégusté. Un triplé en moins de 20 minutes pour ses 52e, 53e et 54e réalisations en Ligue des Champions. Le Portugais dépasse Thierry Henry (50 buts) au classement des joueurs ayant le plus marqué en Ligue des Champions (depuis la nouvelle formule instaurée lors de la saison 92-93). Il est à trois buts de Ruud Van Nistelrooy (56), six de Messi (59) et grignote peu à peu son retard sur un autre madrilène, Raul (71 buts). 

Plus impressionnantes encore sont ses statistiques depuis son arrivée au Real Madrid lors de l'été 2009. Mardi soir, à la 90e minute d'un match facilement remporté par le Real (6-1), après avoir éliminé deux défenseurs, Ronaldo a inscrit son 38e but dans les coupes européennes sous le maillot Merengue. Il dépasse le Hongrois Ferenc Puskas (35) et a dans sa ligne de mire deux autres légendes madrilènes, Raul (66) et Di Stefano. Surtout, depuis son premier match avec le Real contre la Corogne le 30 août 2009, CR7 a disputé 204 matches, pour 206 buts, plus d'un par rencontre. Des chiffres stratosphériques qui le font entrer un peu plus dans l'histoire du Real Madrid et qui donnent raison à Florentino Pérez qui a bataillé pour le faire resigner cet été. Ce nouveau contrat en or massif (18 millions d'euros par saison jusqu'en 2018) signé dimanche, Ronaldo l'a bien honoré.

Benzema, le bleu lui va bien

L'attaquant français du Real Madrid, Karim Benzema
L'attaquant français du Real Madrid, Karim Benzema

Muet depuis 1217 minutes sous le maillot de l'équipe de France, Karim Benzema a prouvé en Turquie que le bleu n'avait pas tant d'effets néfastes sur son efficacité. Contrairement à sa coupe de cheveu? Il affichait en tout cas une boule à zéro plus conforme à ses habitudes capillaires que cette mèche arborée ces dernières semaines. Face à Galatasaray, le Français, à nouveau titulaire, a inscrit un doublé. D'abord plein de sang-froid face à Muslera puis en renard des surfaces, servi par Ronaldo en fin de rencontre. Un doublé "bon pour le moral", a déclaré l'attaquant après la rencontre au micro de BeIn Sport. Sur la même durée que son silence en sélection, il a inscrit en C1... 13 buts selon Opta.

Après avoir été rappelé à l'ordre durant lère Mourinho, Carlo Ancelotti l'a également mis en garde à plusieurs reprises. Début septembre, l'Italien avait réagi aux sifflets qui avaient accompagné sa sortie face à Bilbao. "Benzema a été sifflé. Di Maria a été applaudi. Les supporteurs voient le travail. Le travail est applaudi", avait-il déclaré. Dans L'Equipe ce mardi, le technicien avait souligné le manque de "personnalité sur le terrain" de l'attaquant français qui "ne parle pas assez sur le terrain". En s'offrant un doublé et en redoublant d'efforts à la récupération, il a répondu aux attentes et a confirmé son attirance pour les soirées européennes. En effet, mardi soir, ses 20e et 21e buts en C1 (nouvelle formule) avec le Real le placent sur le podium derrière Raul (66) et Ronaldo (38), mais devant Morientes (19). Et il a dépassé David Trezeguet au classement des buteurs français en Ligue des Champions, avec 33 réalisations inscrites à Lyon et au Real (Trezeguet en est à 32). Désormais deuxième meilleur buteur français de l'histoire, il peut envisager à l'avenir rejoindre Thierry Henry (51).

Rooney, la barre des 200

Wayne Rooney, l'attaquant anglais de Mancheter United
Wayne Rooney, l'attaquant anglais de Mancheter United

Cet été Rooney a fait des pieds et des mains pour partir. "Shrek" n'était pas content et José Mourinho se faisait une joie de l'accueillir à Chelsea. Mais David Moyes et Manchester n'ont rien voulu savoir et Rooney est resté. Et il a bien fait puisqu'après son but en championnat ce week-end, l'attaquant mancunien a réalisé un doublé et donné une passe décisive lors de la victoire 4-2 de United contre le Bayer Leverkusen. Ses 199e et 200e buts en 406 rencontres sous la tunique mancunienne, soit le 4e meilleur total derrière Jack Rowley (211), Denis Law (237) et Bobby Charlton (249). De quoi avoir les félicitations de son entraîneur qui avait mis le feu aux poudres cet été en faisant une déclaration sur l'importance de Rooney ("Mon opinion, globalement : si jamais Robin van Persie se blesse, nous aurons besoin de Wayne Rooney"). "J'ai dit il y a plusieurs mois que Rooney pouvait faire partie des plus grands en continuant à marquer des buts. Ce soir, il aurait pu inscrire un triplé. Il a mérité l'ovation qu'il a eu, il a été formidable. Je savais qu'il s'était bien entraîné. Il est sec et en forme. Sa performance le montre", a salué Moyes. 

Pour le joueur, les turpitudes de l'été semblent disparues. "Je suis très fier d'avoir inscrit mon 200e but pour Manchester United, c'est un grand honneur. C'est passé si vite. Et je suis surtout ravi de jouer à nouveau. Je me concentre sur mon football. J'ai eu des maux de crâne et j'ai travaillé dur. J'ai réussi à  revenir et j'apprécie vraiment la façon dont cela s'est fait. Ce soir les  supporteurs ont été parfaits. J'ai eu droit à un grand accueil. J'espère  pouvoir leur rendre ça avec le même genre de performances", a-t-il déclaré après la rencontre. L'amour est de retour à Old Trafford.