Cristiano Ronaldo Real Madrid
Cristiano Ronaldo est reparti avec le ballon du match après son triplé contre Wolfsburg | DPPI - JAMES MARSH

Real Madrid-Wolfsburg : Cristiano Ronaldo, héros évident de la "Remontada"

Publié le , modifié le

Comment pouvait-il en être autrement ? Qui d’autre que Ronaldo pouvait emmener ce Real sur la route de l’exploit ? Personne évidemment. CR7 a été décisif lors de ce quart de finale retour et répond à ses détracteurs qui le trouvaient déclinant. Zidane a eu raison de s'en faire un allié, le Portugais l’a tiré d’un mauvais pas.

Rafa Benitez n’avait pas su trouver les mots pour apprivoiser Ronaldo. L’Espagnol s’était mis à dos le Portugais dès son arrivée en n’affirmant pas qu’il était le meilleur joueur du monde, mais "l'un des meilleurs". Zinédine Zidane, dès sa nomination, a tout fait pour brosser dans le sens du poil sa star. En répétant à l'envi que tant qu’il serait sur le banc, Ronaldo ne partirait pas alors que les rumeurs d’un départ de CR7 resurgissaient tel un serpent de mer. Zidane s’est assuré du soutien de sa star et aujourd’hui, Ronaldo lui rend. Au centuple. Début avril, Ronaldo lui a offert un succès de prestige sur le terrain du rival barcelonais. Relançant au passage la Liga. Mardi soir, Ronaldo a fait encore mieux puisqu’il a qualifié à lui tout seul un Real qui était un pied et demi dans la tombe une semaine plus tôt.

Lire aussi : Le Real Madrid tient sa qualification et son exploit grâce à Ronaldo

Leader exemplaire

Ronaldo avait prévenu son président Florentino Pérez lundi, veille du match, l'équipe allait "laisser (ses) tripes sur le terrain pour atteindre le dernier carré" avait rapporté le quotidien sportif espagnol Marca. Il n'a pas fallu longtemps à CR7 pour joindre les paroles aux actes. Après son premier but à la 16e minute, il s’est jeté dans les buts pour aller chercher le ballon. Il se replaçait en courant et était là 86 secondes plus tard pour couper au premier poteau un corner de Toni Kroos. Un doublé et des gestes des bras pour haranguer une foule qui ne l’a pas toujours ménagé à certaines époques. Le Bernabeu, parfois feutré, ne demandait qu’à s’enflammer. C’est encore lui à la pause qui allait chercher le public en réclamant les encouragements. Volontaire et jamais remonté contre ses coéquipiers ou irascible comme ça peut lui arriver, il a toujours voulu aller de l’avant. Il a assumé son rôle de leader. Tout simplement.

Le "meilleur joueur du monde"

Après une telle prestation et avec de telles statistiques, les éloges allaient forcément pleuvoir sur le héros de la soirée. "C’est un match où on l’attendait, a déclaré son entraîneur au micro de Bein Sports, il arrive encore à mettre trois buts. C’est le meilleur joueur du monde et il est en train de le démontrer". Après 10 matches de C1, il en est à 16 buts et a plus que jamais dans le viseur son record de 17 réalisations qui datent d’il y a deux saisons. Un bon signe pour le Real quand on sait que c’est cette année-là que le club avait remporté la "Decima". Il prend aussi le large au classement des buteurs "historique", avec 93 réalisations, sur son éternel rival, Lionel Messi dont le compteur reste bloqué à 83.

"Malgré certains enchaînements de matches sans but, Cristiano est toujours important en tant que buteur et en tant qu'icône. ‘Cris’ méritait une soirée magique. Nous avons besoin de lui, il donne tout pour ce blason et cela fait un moment qu'il démontre qu'il est le numéro un. Quand il est en forme, cela se voit", a déclaré de son côté son capitaine Sergio Ramos. Ronaldo peut aussi se targuer d’avoir toujours emmené ses équipes en demi-finales de la Ligue des champions quand elle avait atteint les quarts. Bref, en tout point une soirée parfaite pour CR7.

Benoit Jourdain @BenJourd1