Real Madrid – Altetico: Le Real, bête blessée

Real Madrid – Altetico: Le Real, bête blessée

Publié le , modifié le

Confronté aux blessures de trois joueurs clés (Gareth Bale, Luka Modric et Karim Benzema), le Real Madrid se présente affaibli ce soir face à l'Atletico Madrid, en quart de finale retour de Ligue des Champions. Le nul (0-0) obtenu à Vicente-Calderon, peut néanmoins permettre aux coéquipiers de Cristiano Ronaldo d'espérer une qualification. Face à ce qu'il considère comme la "meilleure défense du monde", Carlo Ancelotti peut néanmoins compter sur le "meilleur effectif au monde", ce qui devrait peut-être faire oublier les absences de renom... Diego Simeone, lui, pourra notamment compter sur un Antoine Griezmann en très grande forme.

Même s'il sait que ces absences pourraient coûter cher au final, Carlo Ancelotti préfère relativiser, rappelant à ceux qui l'auraient oublié qu'il possède "le meilleur effectif du monde". "Nous devons vivre avec les blessures. Nous en avons subi ces derniers mois lors de matches importants où (Gareth) Bale, Cristiano (Ronaldo)  ou (Xabi) Alonso n'étaient pas là (...)", a rappelé le stratège italien. "J'ai une seule idée en tête: aligner une équipe capable de jouer comme au match aller, où notre première période a été très bonne".

Mais Ancelotti a aussi conscience qu'il va affronter "la plus solide défense du monde", et l'absence de Bale, Benzema et Modric aura inévitablement un impact sur l'efficacité offensive des Merengue. Evidemment la seule présence de Cristiano Ronaldo pourrait suffire à rassurer les joueurs du Real, sans oublier James Rodriguez et 'Chicharito' Hernandez. Le but pour le Real est de trouver la faille, ne serait-ce qu'une fois, tout en restant extrêmement vigilant. Et lorsque l'on sait que même la BBC (Benzema-Bale-Cristano Ronaldo) est restée muette, la tâche s'annonce difficile pour le Real. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que les pénaltys ont été travaillés à l'entraînement…

La grande forme de joueurs comme Antoine Griezmann -auteur de six buts lors de ses six derniers matches- incite aussi Ancelotti à une grande prudence. "C'est clairement un joueur que nous devons contrôler", convient le coach du Real. Dans un entretien accordé au magazine de l'UEFA "Champions Matchday", l'international français estime même que le titre européen est accessible pour son équipe. "Je pense qu'on peut le faire. Cependant, il ne faut pas se projeter trop loin", a-t-il toutefois nuancé. Tous les voyants sont au vert côté Atletico pour espérer obtenir une revanche sur la finale de l'édition 2014 perdue face à ce même Real Madrid (4-1, après prolongation). Difficile de donner un favori.

Romain Bonte