Nicolas Anelka (Real Madrid) trompe Oliver Kahn malgré Jens Jeremies (Bayern Munich)
Nicolas Anelka (Real Madrid) trompe Oliver Kahn malgré Jens Jeremies (Bayern Munich): le Real bat le Bayern en demi-finale de la Ligue des champions (2000) | CHRISTOPHE SIMON / AFP

Real-Bayern, les sept merveilles

Publié le , modifié le

Le Real Madrid et le Bayern Munich ont l’habitude de s’affronter en Ligue des champions. Depuis la demi-finale de 1976, le club aux 9 couronnes européennes et celui aux 5 sacres continentaux se sont affrontés à 20 reprises. Nous avons retenu les sept plus beaux matches dont la fameuse demi-finale de 2012. Bizarrement, Madrilènes et Bavarois ne se sont jamais rencontrés en finale.

1976 : Real-Bayern 1-1. Bayern-Real 2-0 (demi-finales)

La première confrontation au plus haut niveau entre les deux géants se déroule en demi-finales de l’édition 1976 de ce qu’on appelle alors la Coupe d’Europe des clubs champions. Tenu en échec (1-1) à Santiago-Bernabeu, le Real Madrid s’incline (2-0) au match retour en Bavière. Quelques semaines plus tard, le Bayern Munich remportera sa troisième C1 consécutive en battant l’AS Saint-Etienne à Glasgow (1-0). Dans cette superbe équipe évoluent des tauliers comme Beckenbauer, Roth, Schwarzenbeck, Rummenigge, Hoëness, le gardien Maier et Der Bomber Gerd Müller, auteur du but égalisateur à l’aller après l’ouverture de Roberto Martinez, et tueur du camp d’en face au retour avec un doublé en une demi-heure. Et pourtant figurent dans cette équipe du Real des joueurs comme Camacho, Del Bosque, Amancio, Santillana, Netzer, Breitner ou Pirri, les deux derniers ayant raté le match initial sur blessures.

1987 : Bayern-Real 4-1. Real-Bayern 1-0 (demi-finales)

Les deux géants s’affrontent de nouveau avant la finale. Lors de la demi-finale aller, le Bayern écrase le Real (4-1) grâce à sa puissance de frappe (Augenthaler 11e, Matthaüs sur deux penalties 30e et 52e, et Wohlfarth 36e) et aux exclusions de Juanito (38e) et Mino (72e). Le but de Butragueno (45e) laisse un mince espoir aux Espagnols. Au match retour, la Maison Blanche se révolte et assiège le but adverse. Les Madrilènes croient le miracle possible lorsque le libero Augenthaler marque contre son camp avant la demi-heure (27e). Surtout qu’il est expulsé trois minutes plus tard. Las, la défense bavaroise se resserre autour du portier belge Jean-Marie Pfaff. Nachtweih, Eder, Pflügler, Brehme résistent à tout, bien aidés par le sacrifice des Koegl, Hoeness et autres Wohlfarth (1-0, score final). Le Bayern perdra la finale contre le FC Porto (2-1) avec la fameuse talonnade de Madjer.

1988 : Bayern-Real 3-2. Real-Bayern 2-0 (quarts de finale)

Les deux formations se retrouvent la saison suivante au tour précédent. Le Bayern semble reparti pour coller une claque au Real quand il mène 3-0 en tout début de seconde période (Pflügler 40e, Eder 43e et Wohlfarth 48e). Mais les visiteurs ne craquent pas et ils éteignent l’Olimpia Stadion en marquant deux fois dans le money time (Butragueno 84e et Hugo Sanchez 89e). A Madrid, l’ambiance est extraordinaire pour le match retour. En moins d’une mi-temps, les Madrilènes ont renversé la vapeur grâce à Jankovic (28e) et Michel (40e). Ils contrpolent ensuite le match pour obtenir une qualification méritée. Mais cette équipe très forte (Sanchis, Tendillo, Gallego, Gordillo) se fera sortir en demi-finales par le futur vainqueur, le PSV Eindhoven de Ronald Koeman, sans perdre (1-1 puis 0-0 aux Pays-Bas).

Markus Babbel (Bayern) à la lutte avec Steve McManaman (Real)
Markus Babbel (Bayern) à la lutte avec Steve McManaman (Real)

2000 : Real-Bayern 2-0, Bayern-Real 2-1 (demi-finales)

En cette saison européenne particulière, Allemands et Espagnols vont s’affronter à quatre reprises dans la même compétition. La C1 ne prévoit pas à l’époque de huitièmes de finales mais une seconde phase de groupes dans laquelle le Bayern mate le Real à deux reprises, sans sourciller (4-2 à Bernabeu, 4-1 à domicile). Les Bavarois partent donc favoris de la demi-finale. Ils doivent pourtant s’incliner 2-0 à Madrid sur deux buts signés Morientes et Anelka. Au retour, ils croient l’exploit possible mais un but de Nicolas Anelka vient ruiner leurs espoirs (2-1). Le Real remportera la finale au stade de France contre le FC Valence (3-0). La huitième de sa riche histoire.

2001 : Real-Bayern 0-1. Bayern-Real 2-1 (demi-finales)

Les deux ténors s’affrontent de nouveau lors de l’avant-dernière marche. Le Bayern prend sa revanche de l’année précédente en s’imposant à deux reprises. Les Munichois de Bixente Lizarazu et Willy Sagnol gagnent 1-0 en Espagne grâce à Giovane Elber avant d’assurer au retour (2-1) grâce à des tauliers comme Effenberg, Scholl, Kahn, Kuffour ou Jancker. Les Allemands soulèveront le trophée en venant à bout du FC Valence aux tirs au but lors d’une finale indécise jusqu’au bout (1-1, 5-4). La quatrième C1 pour le Bayern, 25 ans après !

Fernando Hierro (Real Madrid) et Stefan Effenberg (Bayern Munich) en tête à tête lors du match aller du quart de finale 2002
Fernando Hierro (Real Madrid) et Stefan Effenberg (Bayern Munich) en tête à tête lors du match aller du quart de finale 2002

2002 : Bayern-Real 2-1. Real- Bayern 2-0 (quarts de finale)

Deux confrontations très tendues entre le tenant du titre et les Galactiques de Zidane et Figo. Les Bavarois dominent le match aller mais ils encaissent le fameux but à l’extérieur qui compte double en cas d’égalité. Persuadés d’être les meilleurs, ils abordent confinats le match retour. Erreur. Le Real fait preuve d’une grande maîtrise technique pour déborder la défense adverse à deux reprises (2-0). Le Real peut compter sur une armada impressionnante avec, outre les deux stars citées plus haut, des éléments comme Hierro, Helgera, Roberto Carlos, Makelele, Raul et Morientes. Il sortira le Barça en demi-finales avant de vaincre le Bayer Leverkusen (2-1) ) Glasgow avec la splendide reprise de volée signée Zizou.

2012 : Bayern-Real 2-1. Real-Bayern 2-1 (demi-finales)

Les deux plus gros prétendants à la succession du FC Barcelone se retrouvent de nouveau au stade des demies. Les Rouges remportent le match aller (2-1) grâce à Ribéry (17e) et Mario Gomez qui crucifie le Real à la 90e minute, après l’égalisation signée Ozil (53e). Au retour, un doublé rapide de Cristiano Ronaldo (6e sur penalty et 14e) permet aux Madrilènes d’entrevoir la qualification mais un penalty de Robben (27e) vient remettre les pendules à l’heure (2-1). La suite ne donnera rien, pas même la prolongation, et ce sont les tirs au but chers aux Allemands qui leur offriront la qualification malgré les arrêts de Casillas sur les tentatives de Kroos et Lahm. Neuer stoppe les tirs de Ronaldo et Kaka tandis que Sergio Ramos manque la cible. Bastian Schweinsteiger envoie les siens en finale où ils s’inclineront à l’Allianz Arena contre Chelsea au bout du suspense (1-1, 4-3).   

Duel Luiz Gustavo - Kaka lors de Bayern - Real en demi-finale de l'édition 2012 de la C1
Duel Luiz Gustavo - Kaka lors de Bayern - Real en demi-finale de l'édition 2012 de la C1

Deux autres confrontations ont opposé le Bayern et le Real dans la plus prestigieuse compétition européenne. En 8e de finale de l’édition 2004, le Real a sorti le Bayern (1-1 en Bavière, 1-0). Et la revanche a été prise en 8e de finale en 2007 (2-3 à Madrid mais 2-1 pour les Bavarois au retour).

Le Bayern a remporté la C1 en sortant le Real en 1976 et en 2001. Le Real a fait de même en 2000 et 2002. Il y a eu 20 confrontations entre les deux équipes : le Bayern s’est qualifié 5 fois, le Real 4 fois (11 succès du Bayern, 7 du Real et 2 matches nuls).