Arsenal
Mezut Ozil et Aaron Ramsey, les deux joueurs d'Arsenal | AFP - ODD ANDERSEN

Qualification en vue pour Arsenal

Publié le , modifié le

L’avant-dernière journée de la première phase de la Ligue des Champions peut permettre à certains clubs de se qualifier. Ainsi en cas de victoire Chelsea retrouverait les 8e. Un succès mettrait Arsenal en position favorable, même si les Gunners ont besoin de circonstances favorables. En revanche, Dortmund est en danger, tout comme le Milan AC.

Ils sont déjà qualifiés : l’Atletico Madrid, FC Barcelone

L’Atletico Madrid est, avec le Bayern Dortmund, la seule équipe à avoir remporté ces 4 matches de poules cette saison. Les hommes de Diego Simeone sont déjà qualifiés et assurés de la première place du groupe G. Le déplacement en Russie au Zénith Saint-Pétersbourg compte donc pour du beurre pour des Espagnols qui ont atomisé Getafe (7-0) en Liga samedi. Le leader du championnat d’Espagne, le FC Barcelone, lui aussi, est déjà qualifié mais un nul à Amsterdam suffirait pour lui assurer la première place du groupe G. Les Barcelonais tenteront également de rester invaincus.

Ils sont en ballotage favorable : Arsenal, Naples, Chelsea, Schalke

Les Gunners sont en position de force dans ce groupe de la mort. Leader de Premier League et de ce groupe F, les hommes d’Arsène Wenger reçoivent l’OM, dernier du groupe avec 0 point. Largement favoris, les Londoniens pourraient, en cas de succès, décrocher leur ticket pour les 8e de finale. Il faudrait pour cela que Naples et Dortmund fassent match nul. Si Naples gagne, un nul suffira à Arsenal pour aller en 8e. Les Italiens comptent le même nombre de points qu’Arsenal (9), ils ont l’occasion de repousser définitivement la menace du Borussia.

Dans le groupe E, Chelsea, battu à la surprise générale par les Suisses à Stamford Bridge lors de la journée inaugurale (2-1), a l'occasion de se venger au Parc Saint-Jacques. Surtout, un nul validerait leur billet pour les 8e. Une 4e victoire de rang permettrait à Chelsea de s'assurer la tête de la poule devant Schalke. Les Allemands, qui viennent de concéder deux franches défaites contre Chelsea (3-0 à chaque fois), n'en  restent pas moins en ballottage favorable pour se qualifier. Une victoire à  Bucarest, conjuguée à un revers de Bâle, serait pour cela le scénario idéal.

Ils sont en danger : Porto, Dortmund, Milan AC, Steaua Bucarest

La sensation pourrait venir d’Allemagne mardi soir où le Borussia Dortmund doit absolument l’emporter pour rester en vie dans ce groupe F. Battus lors de la 1re journée à San  Paolo (2-1) dans un match sous haute tension (l'entraîneur Jurgen Klopp a été  exclu et suspendu 2 matches), les Allemands, finalistes de la dernière édition, seraient inspirés de vaincre par deux buts d'écarts (la différence de buts particulière prévaut en UEFA, ndlr), pour à la fois prendre leur revanche et conserver de bonnes chances de se qualifier. Tout autre résultat pourrait les éliminer, si Arsenal s'impose. Et après avoir perdu une bonne partie de ses illusions en Bundesliga après son revers 3-0 sur sa pelouse contre le Bayern, le Borussia pourrait laisser filer la C1. La C3 serait une bien maigre consolation.

Derrière l’intouchable FC Barcelone, le Milan, Glasgow et l’Ajax se disputent la deuxième place. Les Rossoneri, actuellement en  pleine crise sur et en dehors du terrain (13e de Série A), ont une grosse pression sur les épaules, que la furie du Celtic Park s'emploiera à rendre insupportable. Mais un revers n'enlèverait pas pour autant tout espoir aux Italiens et ne ferait que maintenir le Celtic dans la course aux 8e. En revanche, une victoire  milanaise pourrait surtout être synonyme de qualification en cas de défaite de l'Ajax.

Le vainqueur en 2004 est troisième du groupe G et n’a pas le droit à l’erreur face à l’Austria Vienne. Face aux modestes Autrichiens, la victoire est d'autant plus impérative pour le champion du Portugal qu'elle  serait la première après deux revers au stade du Dragon. Sinon, une  contre-performance pourrait finir par faire se répéter l'histoire, quand, lors de la saison 2011-2012, déjà dans le groupe G, le Zenith avait arraché la 2e  place au détriment des Portugais.

Ils n’ont plus rien à jouer : Marseille, Austria Vienne

Pour ces deux là, les 8e de finale ne sont plus qu’un doux rêve, mais les deux clubs peuvent encore décrocher leur sésame pour la Ligue Europa. Cela passera par un sans-faute sur les deux derniers matches Pour l’OM, qui n’a pratiquement plus rien à gagner – il reste un infime espoir de reversement en C3 – sauf son honneur, il s’agira surtout d’éviter le pire bilan pour un club français en phase de poule.