Laurent Blanc
Laurent Blanc (PSG) | ARIS MESSINIS / AFP

PSG/Blanc: "On va se mettre la pression"

Publié le , modifié le

Pour l'entraîneur du PSG Laurent Blanc, le match de Ligue des Champions de mercredi contre l'Olympiakos est "important". "On va se mettre la pression pour être qualifiés en huitièmes de finale, et si possible terminer premiers du groupe" a précisé l'entraîneur du Paris Saint-Germain lors d'une conférence de presse. Blanc n'a par ailleurs pas voulu s'exprimer sur son éventuel prolongation de contrat avec le club de la capitale.

Allez-vous vous inspirer du match aller pour aborder de la meilleure manière ce match retour ?
Est-ce qu'ils auront la même intention qu'à l'aller à Paris, je n'en sais rien. Mais si c'est le cas, il faudra être meilleur techniquement qu'au Pirée. Ils n'ont pas pressé le ballon trop haut, est-ce qu'ils vont le faire demain, comme avait tenté de le faire Saint-Etienne, je n'en sais rien. A vouloir nous presser très haut, si une équipe ne récupère pas le ballon, cela peut être à double tranchant.

Tout le monde loue le 4-3-3 aux dépens du 4-4-2, qu'en pensez-vous ?
Le système est important. Mais la complémentarité est importante. Il est important d'avoir de la solidarité aussi. Ce qui m'intéresse, c'est que cette complémentarité, quel que soit le système, il faut la garder. C'est ce qui me parait intéressant. Si tu as des joueurs qui ne profitent pas d'un système, tu ne les fais plus jouer ? Il faut parvenir à garder cette complémentarité.

Quel est l'état de forme de Cavani ?
On l'a récupéré mercredi soir très tard (après les matches de barrages, ndlr). Contre Reims, on n'a pas pris le moindre risque. On lui a donné du repos dimanche. Avec les décalages horaires, il était fatigué. Il a fait une très bonne séance hier, mais avec ce décalage horaire, ce n'est pas évident. On compte sur Edi, comme on compte sur tous les autres joueurs pour gagner ce match.

Que pensez-vous de l'évolution de Matuidi ?
On le connaît depuis un certain temps. C'est un garçon qui a eu une grande progression ces deux dernières années. Il n'a pas encore fini sa progression. Le fait d'être titulaire, et d'être sélectionné va l'aider pour cela. C'est un élément important, car il est très complémentaire de Marco et Thiago.

Quid de l'association Marquinhos, Alex et Thiago Silva.
On ne peut pas les voir jouer tous les trois ensemble, à moins de changer le système. Il faudra faire des choix, entre Thiago qui est l'un des meilleurs défenseurs du monde, Alex qui ne fait pas de bruit mais qui est toujours là, et puis Marquinhos qui a 19 ans et qui a répondu présent lorsqu'on a fait appel à lui... Mon choix sera difficile, mais quel qu'il soit, j'espère surtout que l'on sera efficace défensivement.

Etes-vous stressé pour cette rencontre face à l'Olympiakos ?
Il y a toujours du stress. Celui que l'on se met à nous. On sait ce qu' l'on a à faire demain. Demain c'est un match important. Je l'avais dit pour Anderlecht, et le match m'avait donné raison (1-1 au Parc des Princes, ndlr). On va se mettre la pression pour être qualifiés en huitièmes de finale, et si possible terminer premiers. La pression fait partie de ce métier là.

Allez-vous prolonger avec le PSG ?
Aucune réponse à cette question. Cela n'a rien à voir avec l'Olympiakos. J'ai lu ça en effet dans la presse ce matin. Ce qui m'intéresse c'est demain soir. Mon avenir personnel m'intéresse, mais je n'ai pas à en parler pour le moment.

Romain Bonte