PSG - Real Madrid
Kevin Trapp prend le meilleur sur Cristiano Ronaldo | MAXPPP - YOAN VALAT

PSG-Real Madrid: Cristiano Ronaldo supérieur à Ibrahimovic

Publié le , modifié le

L'affrontement majeur entre le PSG et le Real Madrid (0-0), lors de la 3e journée du groupe A de la Ligue des Champions, mettait aux prises les deux meilleurs buteurs de l'histoire de leur club. En outre, Cristiano Ronaldo serait convoité par le club parisien pour succéder à Zlatan Ibrahimovic, en fin de contrat à l'issue de la saison. C'est peut-être le présent et le futur du Paris-Saint-Germain qui s'affrontaient. Et le plus jeune l'a emporté aux points, sans se montrer plus décisif que son adversaire.

En mai dernier, Nasser Al-Khelaifi, le président du PSG, disait à la BBC: "Signer Cristiano ou Messi ? C'est réaliste, tout est possible dans notre club. Fin septembre, le Times annonçait que le club parisien était prêt à mettre 340 millions d'euros pour attirer le Portugais. Et Florentino Perez, le président du Real Madrid, lançait le même mois: "Si le PSG le veut, c'est simple, il paye 1 milliard d'euros". Les rumeurs sont nombreuses autour de l'intérêt porté par le club parisien pour l'attaquant merengue. Cela ne fait que s'amplifier avec le probable départ de Zlatan Ibrahimovic, en fin de contrat à l'issue de la saison, que les Qataris souhaitent remplacer par une autre pointure mondiale. Voir le Portugais, sous contrat avec le Real jusqu'en 2018, succéder du haut de ses 30 ans au Suédois, âgé depuis le début du mois de 34 ans, est un rêve. Au Parc des Princes, les deux joueurs étaient de chaque côté du terrain.

Et sur le pré, les dirigeants parisiens ont bien vu la différence entre les deux hommes. Très effacé, "Ibra" n'a pas pesé sur la rencontre. En pointe, décroché pour venir toucher le ballon à hauteur de ses milieux de terrain, sur le côté, le Parisien n'a jamais paru dans le coup. Certes, il y a eu cette aile de pigeon pour emmener le ballon à la 6e minute au milieu de la défense, mais Varane coupait bien sa route pour mettre en corner. Il y a aussi eu cette longue ouverture de Di Maria, mais le Suédois était hors jeu (8e), ou cette faute sur Sergio Ramos au milieu (15e), voire cette ouverture pour Matuidi depuis sa moitié de terrain qui n'a pas abouti (28e). A l'image de toute son équipe, Zlatan Ibrahimovic a été plus que discret durant la première période. Après la pause, il s'est montré plus impliqué. Il n'a pas hésité à mettre la tête pour dévier en corner un coup franc de... Cristiano Ronaldo (50e), avant d'imposer son jeu aérien sur Sergio Ramos, en commettant une faute sans avoir trouvé le cadre (63e). Il s'était, comme le Portugais, essayé au coup franc. Mais là, il faisait jeu égal avec le N.7 adverse, en trouvant le mur (63e). A la 82e minute, il était hors jeu dans la surface de réparation, sur un service de Lucas, qu'il n'avait pas pu bonifier de toute façon. Et sa tête dans le temps additionnel n'a pas fait la différence.

CR7 plus actif

Au Real Madrid, en l'absence de Benzema, James Rodriguez et Bale, Cristiano Ronaldo était bien en pointe. Il commençait timidement, envoyant son premier coup franc dans le mur (9e), voyant Trapp capter un centre devant lui (17e) avant qu'Aurier ne lui enlève également au deuxième poteau (26e). Il employait enfin son jeu de tête pour obliger le gardien allemand à deux parades (35e, 36e), lequel s'interposait en sortant rapidement devant le Portugais juste avant la pause (43e). CR7 poursuivait ses tentatives, mais Marquinhos le repoussait intelligemment (55e). A la 72e minute, sur un contre fulgurant, il héritait du ballon sur le côté gauche, à quelques mètres du but, mais Trapp bondissait et l'attaquant ne cadrait pas sa frappe du gauche.

Dans un collectif handicapé par l'absence de trois pièces très importantes (James, Benzema, Bale), le Portugais a su se créer des occasions et faire trembler la défense adverse. Ce n'est pas le cas de Zlatan Ibrahimovic. Dans un match assez cadenassé, les deux stars n'ont pas fait la différence. Et la première place de ce groupe reste en jeu.