PSG-Leipzig : "brillants" et "dévastateurs", les joueurs parisiens salués par la presse française et internationale

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Monier
Marquinhos et Neymar
Marquinhos et Neymar | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le Paris Saint-Germain a impressionné l'Europe avec sa victoire maîtrisée face à Leipzig (3-0), en demi-finale de Ligue des champions. La presse, qu'elle soit française ou étrangère, salue la prestation des hommes de Thomas Tuchel.

Face à Leipzig en demi-finale, qui avait pourtant éliminé Tottenham et l'Atlético de Madrid, le PSG a fait une démonstration. Les médias, qu'ils soient français ou étrangers, ont reconnu la qualité de la prestation des Parisiens, qui n'ont jamais été aussi proches de soulever la Ligue des champions, fantasme devenu un objectif concret lors de l'arrivée du Qatar dans la capitale, en 2011.

La presse française en ébullition 

"La force est en eux" célèbre L'Equipe. "Le PSG s'est qualifié sans jamais trembler pour sa première finale de Ligue des champions. Il peut vraiment rêver plus grand" écrit le quotidien sportif. "Enfin la finale !" affiche Le Parisien sur sa Une. "Ce sera le match d'une vie, d'un rêve, un vertige de l'amour pour célébrer son histoire et marquer celle du football français et européen, s'emporte le journalC'est beaucoup mais une finale de Ligue des champions dans le paysage tricolore est tellement rare qu'elle s'accompagne d'immenses attentes." "Il n'y a pas eu photo" souligne de son côté Le Figaro.

à voir aussi Ligue des champions : le Paris Saint-Germain se qualifie pour sa première finale en surclassant Leipzig Ligue des champions : le Paris Saint-Germain se qualifie pour sa première finale en surclassant Leipzig

La presse allemande est moins loquace. "Le conte de fée européen est terminé", écrit Bild. Plus que le duel PSG-Leipzig, celui entre Thomas Tuchel et Julian Nagelsmann a retenu l'attention des Allemands. SportBild s'arrête notamment sur l'altercation verbale entre les deux hommes, le premier reprochant au second des interventions trop rugueuses de ses joueurs. "On a vu Thomas Tuchel gesticuler comme un fou sur sa glacière, écrit le quotidien sportif. Il s'en prenait à Julian Nagelsmann." Kicker s'arrête un peu plus sur le match, soulignant que "Paris a montré les limites de Leipzig". "Le PSG meilleur dans tous les domaines, Neymar encore malchanceux" poursuit l'hebdomadaire.

"Ooh La La, Neymar"

Du côté de l'Angleterre, les réactions sont forcément plus mesurées qu'après l'élimination de Manchester City face à Lyon, samedi dernier. "Ooh La La, Neymar" écrit le Daily Mail, qui choisit pourtant de mettre en avant la performance d'Angel Di Maria. "Qui peut affirmer avec certitude pourquoi cela n'a pas marché pour Angel Di Maria à Manchester United ? Tout ce que l'on sait, c'est qu'ils ont raté un joueur incroyable" souligne le quotidien, toujours concentré sur la Premier League.

La photo d'Angel Di Maria et Neymar retenue par le Daily Mail
La photo d'Angel Di Maria et Neymar retenue par le Daily Mail © AFP

"Un PSG de grande classe rejoint la finale" peut-on lire sur le site de la BBC. "Le PSG, un des plus gros dépensiers d'Europe mais aussi l'un des plus sous-performants sur la scène la plus importante, a finalement saisi sa chance grâce à Marquinhos, Angel Di Maria et Juan Bernat" souligne le média britannique. "Thomas Tuchel a trouvé un moyen de briser le plafond de verre, amenant le club de la capitale français à sa première finale européenne depuis la Coupe des vainqueurs de coupes en 1997, un an avant la naissance de Mbappé" poursuit-il.

La tendance du PSG à s'effondrer sur la scène européenne, ces occasions si souvent manquées, revient également dans les compte-rendus outre-Atlantique. "Après tous les détours, le chagrin et la déception, les humiliations et les renversements de situations et les effondrements déchirants, le Paris Saint-Germain a enfin accompli ce pourquoi il a été conçu, résume le New York Times. Neuf ans après être devenu un des projets les plus chers et les plus ambitieux du monde du football, le champion de France a atteint la finale de la Ligue des champions."

L'Espagne pense avant tout au Barça 

Des principaux quotidiens sportifs espagnols, obnubilés par le bazar du Barça et l'arrivée de Ronald Koeman, seul AS accorde sa Une au PSG. "Ils volent vers la gloire" titre le journal madrilène, avec une photo de Neymar et Angel Di Maria. "Le PSG rejoint sa première finale après avoir écrasé Leipzig avec un grand Di Maria" ajoute AS. Chez les autres, une manchette est réservée à la qualification parisienne. "Neymar est en finale" se contente d'écrire Sport. "C'était la finale du football moderne, poursuit le quotidien dans ses colonnes. Celle de deux projets millionnaires qui visaient leur première finale de Ligue des champions."

à voir aussi Ligue des champions : les Parisiens savourent leur qualification en finale Ligue des champions : les Parisiens savourent leur qualification en finale

"Brillants, Neymar et Di Maria imparables pour Leipzig" écrit Marca. Son éditorialiste Jaime Rincon clame haut et fort : "Neymar est le joueur le plus décisif au monde." Plus jeune que Cristiano Ronaldo et Messi, cette Ligue des champions est l'occasion pour lui de prendre l'ascendant. "Neymar n'est pas aussi bon que Messi, ne marque pas autant que Ronaldo, mais si l'on regarde son impact sur le terrain, il est le joueur le plus décisif, affirme-t-il. A Lisbonne, au moins pour le moment, c'est lui le roi.

Pour Mundo Deportivo, il faut bien chercher et trouver la ligne consacrée au PSG ("Des Parisiens dévastateurs rejoignent leur première finale") en bas de la Une dédiée au début de "L'ère Koeman". "Le projet millionnaire du PSG, emmené par Neymar et Mbappé et qui se justifiera uniquement par une coupe aux grandes oreilles, aura l'occasion d'atteindre son zénith, dimanche à Lisbonne" écrit dans ses pages le quotidien catalan.