PSG - Bayern Munich : Neymar, rendez-vous manqué

Publié le , modifié le

Auteur·e : Clément Pons
Neymar.

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Volontaire et ne comptant pas ses efforts en début de partie, avec une énorme occasion à la 18e minute, Neymar a par la suite connu une finale contrastée face au Bayern Munich (1-0). Peu à peu, le Brésilien s'est fait plus discret, sans doute émoussé par les trois matches en dix jours du PSG dans ce Final 8 de la Ligue des champions. Lui qui avait pris toute la lumière en quarts et en demies n'a pas su porter Paris vers un sacre européen inédit.

On en attendait énormément de Neymar ce dimanche soir, à juste titre. Étincelant depuis 10 jours, redevenu décisif dans ses dribbles, ne comptant plus ses efforts défensivement, le Brésilien a porté sur ses épaules le PSG. Jusqu'à cette première finale de Ligue des champions de l'histoire du club de la capitale face au Bayern (1-0). Mais à l'Estadio da Luz contre l'ogre munichois, le Brésilien a manqué son rendez-vous.

à voir aussi Ligue des champions : Le Bayern Munich sacré face au Paris Saint-Germain Ligue des champions : Le Bayern Munich sacré face au Paris Saint-Germain

Un Neymar émoussé et incapable de porter le PSG

Il ne s'agit pas là d'être trop dur avec le numéro 10 parisien. Non, simplement pragmatique. Son énorme situation de but à la 18e minute doit encore lui trotter dans la tête. Manuel Neuer, lui, sera tout heureux de se souvenir de son improbable arrêt. Son bras laissé derrière sa jambe, celui-là même qui a dévié la frappe du "Ney", a probablement changé le cours du match. Un sauvetage d'exception qui a coïncidé avec le lent déclin du Brésilien.

Il y a bien eu quelques chevauchées, quelques percées dans la défense bavaroise. Quelques combinaisons avec Mbappé et Di Maria, aussi. Mais jamais rien de semblable avec ce qui a rendu magique l'épopée parisienne à Lisbonne. Au retour des vestiaires, Neymar s'est éteint (59% de passes réussies sur l'ensemble de la rencontre), paradoxalement au moment où le PSG avait le plus besoin de lui. Sa frappe au-dessus à la 73e minute ou son contrôle raté, l'emmenant directement en touche deux minutes plus tard, étaient autant d'indices sur son état de forme. Ce dimanche, Neymar a payé les efforts consentis contre l'Atalanta (2-1) et Leipzig (3-0). Son ultime passe vers Choupo-Moting dans le temps additionnel aura fini de faire illusion. Ce n'était pas son soir. Malheureusement pour Paris.

Conspué puis adoubé, le Brésilien a connu une saison "extraordinaire"

Inconsolable au coup de sifflet final, le Brésilien peut toutefois se souvenir de sa saison incroyable. Une maigre consolation ce soir, certes, mais qui prendra un peu plus de sens dans les prochaines heures. Car tout avait commencé par une relation très compliquée avec les supporters du PSG, qui ne lui pardonnaient pas son envie de départ vers le Barça. La réponse exquise du capitaine de la Seleçao n'a pas tardé : pour son retour en Ligue 1, au milieu des sifflets qui descendaient des tribunes, le numéro 10 parisien claquait un retourné acrobatique sublime pour donner la victoire à son équipe contre Strasbourg (1-0). Le début de l'opération reconquête. 

À l'époque, personne n'aurait pu imaginer pareille destinée jusqu'en finale de C1. Vainqueur de toutes les coupes nationales ainsi que du championnat, Neymar a été le grand artisan du parcours continental de Paris. Et cela restera, quoi qu'il arrive.

à voir aussi PSG - Bayern Munich : Kingsley Coman, bons baisers de Paris PSG - Bayern Munich : Kingsley Coman, bons baisers de Paris