PSG - Bayern Munich : le mur Neuer n'a pas flanché

Publié le , modifié le

Auteur·e : Clément Pons
Manuel Neuer face à Mbappé.

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Si le Français Kingsley Coman a inscrit le but décisif dans cette finale de Ligue des champions face au PSG (1-0), le portier du Bayern Manuel Neuer a été exceptionnel. Infranchissable, le gardien de la Mannschaft a écœuré Neymar et Mbappé avec ses parades. Sept ans après la dernière victoire en C1 du club allemand, ce nouveau sacre porte très clairement sa signature. Celle d'un capitaine sûr de son fait qui a éteint les assauts parisiens.

"Comme un roc. Ensemble comme un roc. Tous unis comme un roc. Tous tel un bloc. Solides comme le roc." Peut-être qu'en 2007, la chanteuse Nâdiya destinait déjà sa chanson à Manuel Neuer. En tout cas, jamais elle n'a semblé aussi appropriée pour définir la prestation du gardien allemand ce dimanche soir face au PSG (1-0) en finale de la Ligue des champions.

Insubmersible dans ses buts, le portier de la Mannschaft a été extrêmement précieux pour permettre au Bayern de remporter le sixième sacre en C1 de son histoire.

Mbappé, Neymar, Marquinhos... Tous en échec face à l'infranchissable Neuer

Son double arrêt face à Neymar à la 18e minute restera longtemps dans les esprits. À commencer par celui du Brésilien. Lancé dans la profondeur, sa frappe du gauche entre les jambes de Neuer aurait probablement fait mouche en temps normal. Mais le champion du monde 2014 avait vêtu sa plus belle cape de super-héros : à la faveur d'un bras heureusement laissé en soutien, il a bloqué le tir du numéro 10 parisien avant de jaillir de nouveau quelques secondes plus tard. Un double arrêt d'exception, de ceux qui vous conduisent vers la victoire...

Coupant les trajectoires assez haut sur les contres parisiens, quasiment impeccable dans ses sorties balles au pied, le portier du Bayern s'est également montré infranchissable sur sa ligne. Il n'a pas tremblé sur une frappe de Mbappé avant la pause (45e) et sa détente digne d'un gardien de handball devant Marquinhos (70e) laissait bel et bien présager que non, ce n'était pas ce soir que la muraille bavaroise allait flancher. Son ultime arrêt face au champion du monde français - même s'il était hors-jeu - en deuxième période n'était finalement qu'un autre message : les bras grands écartés à la Oliver Kahn, le regard fixé sur son adversaire, le cyborg munichois était le plus fort.

à voir aussi PSG - Bayern Munich : les réactions pleines de joie et de fierté des Munichois après la finale PSG - Bayern Munich : les réactions pleines de joie et de fierté des Munichois après la finale

"Nous avons eu de la chance mais nous avions Manuel dans les buts"

On dit parfois qu'on se bonifie avec l'âge. En regardant Neuer depuis quelques mois avec le Bayern, on serait tenté de croire en l'adage. Présent en 2013 lors de la dernière finale de la Ligue des champions du Bayern, l'Allemand a peut-être retrouvé le niveau qu'il avait à l'époque. Ses déclarations au coup de sifflet final laissaient filtrer un sentiment de sérénité extrême. C'est oublier sa fracture du métatarse du pied gauche à la fin de la saison 2016-2017 qui va l'handicaper pendant une bonne saison au demi, au point de remettre en cause sa participation au Mondial 2018 - qu'il disputera finalement.

Ce succès en 2020 illustre ce retour au sommet du géant allemand. Thomas Müller avait sans doute la formule après la finale : "Nous avons eu de la chance mais nous avions Manuel (Neuer) dans les buts". Une confiance absolue de la part de ses coéquipiers qu'il a parfaitement assumée. "Notre joie était immense après le coup de sifflet final, c'est ce que nous avons voulu et que nous avons mérité" expliquera-t-il après avoir soulevé le trophée. "Est-ce qu'il s'agit du meilleur match de ma carrière ? Non, vous savez, j'en ai disputé beaucoup", conclura-t-il, serein. Une force tranquille, assurément. Et un superbe homme du match (avec Coman).

à voir aussi PSG - Bayern Munich : Kingsley Coman, bons baisers de Paris PSG - Bayern Munich : Kingsley Coman, bons baisers de Paris