Marquinhos (Paris Saint-Germain)
Marquinhos est le porte-bonheur du PSG cette saison | MIGUEL MEDINA / AFP

PSG-Barcelone: Le totem Marquinhos

Publié le , modifié le

En l’absence de David Luiz, Marquinhos débutera dans l’axe le match aller du quart de finale de Ligue des Champions du PSG face à Barcelone. Avec lui, Paris n’a jamais perdu cette saison. Forcément un bon présage.

Il y a de ces joueurs qui sont un peu les talismans de leur équipe. Pas toujours les meilleurs, rarement les têtes d’affiches, mais le temps jouent en leur faveur. Un talisman devient forcément un peu un chouchou. Quand le talisman combine en plus la qualité, mais aussi la jeunesse et des images fortes, il devient plus qu’un talisman, un totem. Ce rôle, Marcos Aoas Corrêa, dit Marquinhos l’a endossé au Paris Saint-Germain.

Face au trident magique du Barca

Il y a désormais deux saisons que le défenseur brésilien évolue au Paris Saint-Germain. Deux saisons que les dirigeants parisiens ont déboursé plus de trente millions d’euros pour s’attacher les services d’un inconnu du grand public en provenance de l’AS Roma. Deux saisons que Marquinhos grandit dans l’ombre de Thiago Silva d’abord puis de David Luiz depuis la saison dernière. Sans jamais broncher, le Pauliste s’est assis sur le banc, a joué à droite, a bouché les trous. Sans sourciller, il sera l’un des remparts du club de la capitale mercredi face au trident magique du Barca Messi-Suarez-Neymar. 

Le FC Barcelone, un bon souvenir pour Marquinhos. Nous sommes le 30 septembre 2014 au Parc des Princes. Paris mène 3-2 devant le grand Barca à la 80e minute. Jordi Alba en excellente position reprend de volée un centre venu de la droite. La suite a enflammé les réseaux sociaux. Marquinhos se jette et d’un tâcle glissé envoie le ballon en corner. Un geste célébré comme un but. Un geste qui garantissait la victoire à son équipe. Le totem, déjà.

Mieux que George Weah

De longs mois se sont écoulés depuis ce match mais jamais Marquinhos n’a perdu. En prenant part à la victoire parisienne samedi devant Bastia (4-0) en finale de la Coupe de la Ligue, Marquinhos a enchaîné son 34e match sans défaite. Le Brésilien détrône une idole du Parc: George Weah, qui s’était arrêté à 33 lors de la saison 1993-1994. "Une conquête de plus qui me rend vraiment heureux! Une victoire qui me permet de détenir le nouveau record du PSG avec 34 matchs sans défaites !" a-t-il déclaré sur son compte Instagram.

Mercredi, Marquinhos aura forcément beaucoup à faire pour calmer la furia catalane. Mais il a déjà prouvé, du haut de ses vingt printemps, qu’il était capable de disputer des grandes rencontres. Il était déjà des deux matches contre Chelsea en huitièmes de finale. S’il n’a pas étouffé à proprement parlé Eden Hazard, il a au moins freiné le prodige belge. Dans l’axe, son rôle sera différent. Messi viendra le défier balle au pied mais il devra aussi gérer les nombreux appels en profondeur incessants de Luiz Suarez. Rien cependant de nature à inquiéter Marquinhos. Déjà fort à son arrivée à l'été 2013, Marquinhos a pris de l'assurance. Au point de s'installer à droite de la défense quand Grégory Van der Wiel montrait des signes de faiblesse. Face au Barca, Marquinhos défendra deux choses: le but du PSG et son statut de totem.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot